11252017Sam

Des groupes dissidents affirment que l’Iran est en réseau croissant pour entraîner les terroristes étrangers

Des groupes dissidents affirment que l’Iran est en réseau croissant pour entraîner les terroristes étrangers

Par Rowan Scarborough - The Washington Times - selon la déclaration du plus grand groupe de résistance lors d’une conférence de presse à Washington mardi, la ligne dure du régime islamique iranien a augmenté ses opérations terroristes à l’étranger, établissant un réseau de plus d’une douzaine de camps d’entraînement pour les combattants étrangers.

Le Conseil national de la Résistance iranienne a publié son rapport des renseignements avec la localisation géographique des camps et les pays représentés.

Le plus grand membre du Conseil est les moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI). Il possède un réseau d’espion assez large au sein du gouvernement des mollahs, notamment au sein du corps des gardiens de la révolution islamique et de ses forces spéciales, les forces Qods, et a un bilan de révélation de parties clandestines des organes de sécurité nationale du régime. Les forces Qods ont joué un rôle significatif dans la guerre en Irak en entraînant les chiites irakiens sur la fabrication des bombes qui ont tué des troupes américaines. Les forces Qods dirigent maintenant des milliers de membres de milices chiites en Irak, dont certaines sont allées en Syrie pour se battre pour le régime syrien de Bachar el-Assad.

Les États-Unis appellent l’Iran l’État numéro 1 soutien du terrorisme. Cependant, ni le corps des gardiens de la révolution islamique ni les forces Qods ne sont sur la liste du Département d’ État des organisations terroristes. Le Département du Trésor a désigné en 2007 les forces Qods comme un soutien du terrorisme, mais le Conseil national de la Résistance iranienne a déclaré que le gouvernement américain devrait aller plus loin.

Alireza Jafarzadeh, le vice-directeur du bureau du Conseil à Washington a déclaré : « La Résistance iranienne a mis l’accent sur le nombre d’occasions où la source et l’épicentre du terrorisme, de l’intégrisme et de l’interférence régionale est le régime théocratique au pouvoir en Iran. »

 

Lire aussi: 

Le régime iranien entraine des terroristes étrangers, à grande échelle, par des gardiens de la révolution