Le procureur général du régime iranien : les compagnons d’Ahmadinejad sont des « furoncles »

Le procureur général du régime iranien : les compagnons d’Ahmadinejad sont des « furoncles »

À la suite des disputes entre les factions rivales de la présidentielle du 19 mai prochain, A. Davari, un soutien de Mahmoud Ahmadinejad, s’est dit offusqué des remarques du procureur général, qui a déclaré que les compagnons d’Ahmadinejad sont des « furoncles ».

Le candidat à la présidence, Hamid Baghaei, ancien vice-président d’Ahmadinejad, s’est également offusqué des déclararations que le procureur général fait de telles remarques parce qu’il n’a pas été nommé ministre de la Justice sous le gouvernement Ahmadinejad.

Mercredi 12 avril, le procureur général Jafar Montazeri, a répondu implicitement aux protestations contre le discours de Mahmoud Ahmadinejad. Il a promis lors d’un discours à Ahwaz que ces remarques seraient confrontées bientôt et que « ce furoncle sera ôté ». Dans une lettre ouverte à l’avocat général, Davari a écrit : « Où pouvons-nous nous plaindre de votre comportement qui viole les lois et où pouvons-nous défendre nos droits ? Vous allez bientôt avoir 80 ans, donc s’il vous plaît, ayez peur de la mort ! »

La faction affiliée à Khamenei s’est opposé à la candidature d’Ahmadinejad. En effet, le Guide suprême lui avait recommandé de ne pas se porter candidat, mais Ahmadinejad a fait fi de la recommandation de Khamenei. Une attitude très préjudiciable pour le prestige et l’autorité du Guide suprême.