Le sénateur américain John McCain rend visite aux Moudjahidine du Peuple d'Iran en Albanie

Au cours de cette rencontre, Mme Radjavi a remercié les efforts sincères du sénateur McCain, dans son soutien aux militants de l'OMPI qui résidaient au camp d'Achraf et pour leur transfert hors d’Irak.

Elle a déclaré : « aujourd'hui, il existe un consensus sur le caractère destructif du rôle régime des mollahs dans la région et il n’existe plus aucun doute que le fascisme religieux au pouvoir en Iran est la principale cause de la guerre, du terrorisme et de la crise dans la région ». Elle a ajouté : « le changement de régime en Iran est non seulement le préalable pour mettre fin aux violations des droits de l’Homme en Iran, mais est également indispensable pour mettre fin à la guerre et la crise dans la région et y rétablir la paix et la tranquillité. Tant que le régime des mollahs est au pouvoir, il ne renoncera pas à l'exportation du terrorisme et du fondamentalisme. »

Le Sénateur McCain a précisé que de son point de vue le régime iranien, Bachar Assad et Daech sont des éléments reliés et on ne peut les séparer les uns des autres. Il a insisté sur la nécessité d’écarter Bachar Assad et de contrer le rôle néfaste du régime iranien en Syrie et en Irak.

Mme Radjavi a ajouté : « tous les signes indiquent que le régime des mollahs est dans l'impasse totale dans les domaines social, politique et économique et s’est extrêmement fragilisé. Le peuple iranien et sa résistance sont décidés, plus que jamais, à renverser ce régime, à instaurer la démocratie et rétablir la souveraineté populaire. »

Auparavant, le sénateur McCain a rendu visite, en compagnie de Maryam Radjavi, aux Moudjahidines du peuple présents d’Achraf qui ont rejoints l’Albanie, dans l’un des centres de l’OMPI, et fut chaleureusement accueilli par eux. Lors de cette visite, l’adjoint de l’ambassadeur américain en Albanie et plusieurs membres de l’ambassade des Etats-Unis à Tirana accompagnaient le sénateur McCain et son équipe de conseillers.

Lors de cette rencontre, Maryam Radjavi a précisé que « la relocalisation des membres de l'OMPI a été une grande réussite et expliqué que leurs persévérances et leurs sacrifices, conjugués aux soutiens internationaux, ont permis ce déplacement ». Elle a ajouté à l’adresse du Sénateur McCain : « Vous avez joué un rôle clé à cet égard dans le transfert en toute sécurité des habitants, depuis le camp Liberty et, le peuple iranien vous est reconnaissant pour ceci. »

Dans une autre partie de son intervention elle a insisté sur la poursuite de la lutte jusqu’au renversement du régime et précisé : « Au cours des soulèvements de 2009, alors que le désir de liberté et de démocratie du peuple iranien était brutalement réprimé, le gouvernement américain est resté malheureusement silencieux. Mais le peuple iranien n'a pas abandonné son désir de changement de régime et ne l’abandonnera jamais. Nous sommes plus déterminés que jamais à établir la liberté et la démocratie en Iran. Alors que le régime est englouti dans des crises profondes, nous sommes plus proches que jamais d'atteindre notre objectif de liberté. »

Mme Radjavi a également évoqué les récents bouleversements dans la région : « Ce régime iranien est responsable des crimes de guerre en Syrie et doit être expulsé de Syrie. Mis à part l'aspect humanitaire précieux, je crois, que du simple point de vue politique, c'est aussi la meilleure politique. L'expérience a montré que le régime est incapable de changer son comportement. Par conséquent, le changement de régime en Iran est indispensable pour la paix et la stabilité dans la région et pour la paix et la sécurité dans le monde. Seul, le peuple iranien peut et doit provoquer ce changement et il le réalisera. »

Lors de la visite, s’adressant aux combattants de la liberté, le sénateur McCain, les a félicités pour leur transfert réussi depuis l'Irak, et a rendu hommage à la persévérances et la résiliences des membres de la Résistance qui ont payé des prix lourds parmi par le sacrifice des leurs et a déclaré : « Il n’y a aucun doute que vous avez, non seulement, supporté de nombreuses souffrances et douleurs, mais vous avez également perdus beaucoup de vos proches en raison du totalitarisme du régime iranien. »

Présentant ses condoléances aux victimes de la répression du régime des mollahs, il a exprimé sa gratitude au gouvernement albanais pour avoir accueilli les membres de l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran.

Le président de la commission des forces armées du sénat des Etats-Unis a aussi déclaré à l’adresse des membres de l’OMPI : « vous vous êtes soulevés, vous avez lutté et sacrifié pour la liberté, pour le droit de vivre librement et d’avoir la liberté de choisir, des droits qui Dieu a accordé à chacun des êtres humains. »

Il a ajouté : « Je vous exprime ma gratitude parce que vous êtes des exemples de ceux qui quand ils font usage de leur volonté, se préparent à sacrifier pour la liberté, ils l’obtiennent. Vous êtes des références pour ceux qui dans l’ensemble du monde luttent pour la liberté. »

Le Sénateur McCain a rendu hommage à la direction de Maryam Radjavi en ajoutant : « Je suis certain qu’un jour l’Iran sera libéré et nous nous réunirons sur la place de la Liberté (à Téhéran). »

Mme Radjavi a offert au sénateur McCain, un livre recueillant la liste et les identités de vingt mille, des cent vingt mille, martyrs de la liberté de l’Iran, le qualifiant du plus grand capital de la Résistance iranienne.

Le sénateur s’est ensuite entretenu avec un certain nombre de Moudjahidines du peuple d’Achraf, des anciens prisonniers politiques et des survivants des familles de martyrs, qui chacun a pu témoigner de ses expériences personnelles.