11252017Sam

3 jour pour sauver la vie de Hamid Ahmandi qu’il était mineur, risque d’être exécuté le 11 février en Iran

3 jour pour sauver la vie de Hamid Ahmandi qu’il était mineur, risque d’être exécuté le 11 février en Iran

Amnesty International - 8 février 2017 - Hamid Ahmadi, un Iranien arrêté alors qu’il était mineur, risque d’être exécuté le 11 février. Amnesty appelle à la mobilisation en s'adressant aux autorités iraniennes par Twitter, téléphone etc. afin de sauver la vie de Hamid Ahmadi.

L'office du procureur de la région de Gilan a annoncé à la famille de Hamid Ahmadi que sa demande d'un nouveau procès a été refusée. L'exécution est fixée pour le samedi 11 février. Hamid Ahmadi doit être exécuté pour avoir poignardé un jeune homme lors d’une bagarre impliquant cinq personnes, en 2008. Hamid Ahmadi, aujourd’hui âgé de 26 ans, a été condamné à mort à l’issue d’un procès inique. Le tribunal s’est appuyé sur des «aveux» que le jeune homme avait prononcés sous la torture.

L’exécution de personnes pour des infractions commises alors qu’elles avaient moins de 18 ans est formellement interdite par le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) et la Convention relative aux droits de l’enfant, textes que l’Iran a ratifiés.

Aidez-nous à empêcher l'exécution de Hamid Ahmadi.


Plus d'informations en anglais ici.