02182018Dim

Comment le régime iranien mène une guerre indirecte au Moyen-Orient

Le régime iranien a rejoint des groupes qui lui sont fidèles au Moyen-Orient avec les forces de défense locales dans différents pays, qui sont devenus partie intégrante de l’armée de ces pays. Des preuves ont émergé dans un mémo d’avril 2017 des forces armées syriennes, qui indiquaient que les forces de défense allaient finalement remplacer les groupes pro-iraniens. Cela pourrait faire penser que l’Iran se retire du conflit syrien, mais ce n’est pas vrai.

Syrie : la guerre se poursuit, le régime iranien en partie responsable

Les combats en Syrie ont diminué alors que la communauté internationale essaie de mettre un terme à la guerre, mais ne vous méprenez pas, ce n’est pas terminé. À Idlib, sur le front sud à Alep, dans la banlieue de Damas et à l’est de l’Euphrate à Deir az-Zour, les combats sont toujours monnaie courante alors que les troupes russes ont attaqué récemment la base de Khmeimim à Latakia.

Iran : Nouvelles révélations sur le soutien aux groupes fondamentalistes islamiques

L’association irako-européenne pour la Liberté (EIFA) vient de publier un rapport sur le soutien de l’Iran aux groupes fondamentalistes islamiques. Cette information n’est pas nouvelle car dès le début, le régime de Téhéran s’est basé sur le double pilier de la répression interne et de l'exportation du terrorisme et de l’extrémisme religieux. En effet, la politique d'exportation du fondamentalisme islamique et de l'extrémisme est un aspect explicite de la stratégie de l'État depuis 38 ans. Toutefois, de nouvelles révélations viennent d’être publiées.

Le Hezbollah, l’arme dangereuse du régime iranien

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a accusé le Hezbollah, soutenu par le régime iranien, d’avoir court-circuité le Liban, soulignant que c’était la racine des problèmes au Liban.
Dans une conférence, le 16 novembre, avec son homologue français Jean-Yves Le Drian, il a déclaré que le Hezbollah poursuivait son ingérence dans les affaires des autres pays arabes sur ordre du régime iranien. Il a décrit le Hezbollah comme « l’arme la plus dangereuse de l’Iran ».

Un Saoudien enlevé au Liban, tension avec l’Iran

L'Arabie saoudite a fait savoir vendredi qu'un de ses ressortissants avait été enlevé au Liban, pays avec lequel le royaume est en pleine crise diplomatique. L'Arabie saoudite, le Koweït, les Emirats arabes unis et Bahreïn ont recommandé à leurs ressortissants de ne pas se rendre au Liban et exhorté ceux qui s'y trouvent à en partir. L'Iran dispose dans le Hezbollah d'un important relais au Liban qu’il instrumentalise à des fin de domination régionale.

Les Etats-Unis appellent à faire pression sur l'Iran au sujet du Yémen

Avec AFP - Les Etats-Unis ont appelé mardi la communauté internationale à réclamer des comptes à l'Iran après que l'Arabie saoudite a accusé son grand rival régional d'"agression militaire directe". 

Les accusations saoudiennes ont été lancées à la suite du tir samedi d'un missile en direction de l'aéroport international de Ryad par les rebelles Houthis au Yémen, accusés d'être soutenus militairement par Téhéran.

L’ancien vice-directeur de l’agence des renseignements de la défense des Etats-Unis a révélé que le régime iranien tire profit du vide laissé par Daech au Moyen-Orient, notamment en Syrie et en Irak. David Shedd, qui a servi au Conseil national de sécurité sous George W. Bush, a révélé qu’il avait de profondes inquiétudes concernant la victoire contre Daech qui a fait oublier que d’autres régimes répressifs comme l’Iran pourront et prendront le pouvoir pour eux-mêmes.

Iran : Montée de l’ingérence des Pasdaran

L’ingérence des Pasdaran (Gardiens de la Révolution islamique ou CGRI) au Moyen-Orient ne cesse d’augmenter, en commençant par leur propre pays. Attaques, pillage et terrorisme, les preuves des actes du CGRI sont de plus en plus nombreuses. Face à cette situation insoutenable, les Etats-Unis ont pris des mesures et la Résistance iranienne espère que le reste du monde fera de même.

Tillerson demande de l’aide pour isoler l’Iran - AP

Par Matthew Lee
The Associated Press - DOHA, Qatar — Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a demandé l’aide de l’Arabie saoudite et de l’Irak pour mieux isoler l’Iran au Moyen-Orient. Il a aussi exhorté le Qatar et ses voisins à en arriver à un règlement rapide de leur conflit, disant que cela ne profite qu’à Téhéran.

Vendredi dernier le président américain Donald Trump a annoncé une nouvelle stratégie des Etats-Unis à l’égard de la théocratie iranienne. Cette décision a été largement commentée mais accompagnée de certaines imprécisions.

Certains médias par exemple se sont précipités de souligner que les Etats-Unis n’avaient pas placé les Gardiens de la révolution (pasdaran) sur la liste des organisations terroristes du Département d’Etat appelé FTO. Ce qui est exacte, mais ils ont toutefois omis d’informer leurs lecteurs que les Pasdaran ont été placé par le Tresor américain comme entité terroriste sur une autre liste appelé SDGT (Special designated global terrorists), liste existant en vertu du décret executif 13224 du Président américain.

Iran : Hassan Rohani fait l'éloge des pasdaran extrémistes

Le président du régime iranien, Hassan Rohani, a pris mercredi la défense du corps des pasdaran, que les Etats-Unis menacent d'ajouter à leur liste des organisations terroristes. Le président Donald Trump doit dire d'ici dimanche s'il certifie ou non que l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien est bien respecté par Téhéran. Il devrait dévoiler à cette occasion une stratégie plus offensive envers la République islamique.

Exportation du terrorisme : Le rôle de l’Iran

Le président américain Donald Trump et son homologue français Emmanuel Macron se sont rencontrés le mois dernier à New-York, en marge de l’assemblée générale de l’ONU, pour évoquer le comportement “ déstabilisateur “ de l’Iran au Moyen Orient, alors que le Trésor américain a pris des mesures contre une douzaines d’entités soutenant les Gardiens de la Révolution (Pasdaran).

Le régime en Iran est pire que la Corée du Nord

Le régime iranien est bien plus dangereux que la Corée du Nord et le monde doit en être conscient, selon un expert spécialisé dans le dossier iranien. Dans une tribune sur Arab News, intitulée « L’Iran n’est pas la Corée du Nord du Moyen-Orient, c’est pire », le Dr Majid Rafizadeh estime que les analogies entre les deux régimes échouent souvent à expliquer le rôle destructeur de Téhéran au Moyen-Orient.

Les Pardaran iraniens, une armée diabolique universelle

Aucun autre pays ne possède dans l'actualité une organisation qui puisse être comparée aux gardiens de la révolution (pasdarans) iraniens. Ce qui paraît étrange pour un observateur occidental non avisé, c'est que le régime théocratique des mollahs iraniens affirme que les déplacements des Pasdaran dans le Moyen Orient et dans le monde a comme mission essentielle de veiller à la sécurité intérieure de la République Islamique.

Des terroristes affiliés aux pasdaran iraniens capturés au Koweït

Le Koweït a confirmé que ses forces de sécurité ont pu capturer 12 personnes recherchées appartenant à la cellule Abdali, affiliée aux Gardien de la Révolution iraniens (pasdaran). « Le ministère de l’Intérieur koweïtien a annoncé le mois dernier qu'il avait mis en application la décision de la Cour de cassation émise dans l’affaire de la cellule Abdali, appelant à l'arrestation des suspects », a rapporté Al Arabiya le 12 août dernier.