Le régime iranien derrière un mouvement terroriste islamiste au Tadjikistan

Le régime iranien derrière un mouvement terroriste islamiste au Tadjikistan

Le Tadjikistan a accusé le régime iranien d’être impliqué dans le meurtre de personnalités tadjik, notamment l’ancien député, Safarali Kenjayev, dans les années 1990, a rapporté la station radio Free Europe Today.

Dans un documentaire de 45 minutes diffusé le 8 aout sur la chaîne de télévision nationale, le ministre de l’Intérieur Tadjik a déclaré que le régime de Téhéran a essayé de déclencher une guerre civile au Tadjikistan et a financé le Parti Islamique et entraîné ses éléments sur le sol iranien.

Selon le ministre, l’appui financier du régime des mollahs et les ordres pour commettre les assassinats étaient transmis par le biais de l’ancien Secrétaire adjoint à la Défense, un des chefs du Parti Islamique dans les années 1990.

Un individu qui se réclamait être un ancien militant du Parti Islamique a déclaré avoir voyagé en Iran en 1995, avec 200 autres ressortissants tadjiks. A Qom, il a suivi un entraînement militaire et il est rentré d’Iran en 1997 avec comme instructions, d’assassiner des personnalités sociales et politiques.

La Cour Suprême tadjik a désigné le Parti Islamique comme étant un groupe extrémiste et terroriste. Le régime des mollahs est accusé d’avoir financé et commandité des assassinats politiques pendant plus de deux décennies au Tadjikistan.