11202017Lun

Le premier site de production pétrolière iranien est soumis à des fermetures massives

Mardi 8 juin, l'Agence de presse Tasnim, qui est affilié aux gardiens de la révolution islamique (Pasdaran) a rapporté que, selon Reza Sharifi, président du département de l'Industrie, des mines et du commerce au Gachsaran, plus de la moitié des unités de production dans la ville sont entièrement ou partiellement fermées.

Sharifi a déclaré : « La récession, le manque de capital humain et de ressources financières et les dettes différées des banques sont les principales raisons de la fermeture de 60% de l'industrie et des unités de production dans la ville. Et plusieurs travailleurs dans ces unités sont obligés de rester à la maison. »

 

Lire aussi: 

L'Iran fait face à la pire récession économique depuis 30 à 40 ans - source officielle du régime

En Iran, les bénéfices de l’accord sur le nucléaire tardent à venir