11212017Mar

Total se veut prudent sur l'avenir de son projet iranien

PARIS, 9 février (Reuters) - Le projet gazier iranien de South Pars sera approuvé avant l'été si les Etats-Unis ne reviennent pas d'ici là sur la levée de certaines sanctions consécutive à l'accord conclu entre l'Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire de la République islamique, a déclaré le PDG de Total, Patrick Pouyanné.

Environ 60% des unités industrielles et de fabrication ont été fermés dans le Gachsaran, au sud-ouest de l'Iran ; laissant la majorité des employés sans emploi. La ville de Gachsaran produit 30% de tout le pétrole en Iran ; un contributeur majeur à la richesse du pays. Il est le cinquième plus grand producteur de pétrole et le deuxième plus grand producteur de gaz en Iran.

Douze banques iraniennes ont fait faillite

Iran — douze banques iraniennes ont fait faillite. Cette annonce provient de l'agence de presse ILNA affiliée à l'État qui a cité un économiste du gouvernement le 1er mai qui affirmait : « en ce moment, 12 banques sont officiellement en faillite, mais rien n’est annoncé publiquement. »

La population entière d'au moins un village en Iran est au chômage

Plus tôt en avril, les médias d'État ont cité le ministre de l'Intérieur iranien adjoint, Morteza Mir-Bagheri, qui affirmait que quelque 1200 villes souffraient d'un taux de chômage de 70%. Actuellement, les rapports intérieurs du pays indiquent que dans un village près de la ville de Mashhad, au nord-est de l'Iran, le taux de chômage effectif est de 100%.