11232017Jeu

Iran : Les organisateurs de la journée Cyrus le Grand ont été arrêtés à Pasargades dans la province de Fars

Iran : Les organisateurs de la journée Cyrus le Grand ont été arrêtés à Pasargades dans la province de Fars

Le procureur du régime iranien à Shiraz (province de Fars, au sud de l'Iran) a annoncé que les « principaux éléments » du rassemblement et de la manifestation de la journée Cyrus dans le complexe culturel de Pasargades sont arrêtés. Il a déclaré qu’une affaire judiciaire a été ouverte pour ces citoyens et qu'ils seront traités « selon les règlements judiciaires nécessaires. » Cette autorité judiciaire n'a pas mentionné les noms et le nombre de personnes arrêtées ou plus de détails.

Selon l'agence de presse officielle ISNA, le 31 octobre, Ali Salehi, procureur de Shiraz, a affirmé : « Les actions de ces personnes avaient été contrôlées par les services de sécurité, de renseignement et d'application de la loi. Les dirigeants et les principaux éléments de la manifestation qui ont tenté de chanter des slogans non conventionnels et de rompus par la norme ont été arrêtés pour leurs activités antivaleurs.

Il convient de mentionner que les médias étatiques des deux factions dominantes ont décrit le rassemblement populaire annuel à Pasargades comme un mouvement contre le régime des mollahs et appelé à des mesures de confrontation contre de tels rassemblements.

« Les slogans des manifestants vendredi à Pasargades ont montré que l'anniversaire de Cyrus n'est qu'un prétexte pour cibler le principe du système (régime), » a écrit un média officiel qui a ajouté : « Les slogans de 'ni Gaza ni le Liban' ainsi que ‘la liberté de pensée ne peut être [obtenue] avec la barbe et le pashmina [ barbe de laine, une métaphore pour les mollahs hypocrites’] qui sont transférés des rues de Téhéran aux plaines de Marvdasht [Shiraz]. »

Un autre média officiel a écrit : « Choisir un jour comme ‘journée Cyrus’ n'est pas inattendu. Si le parlement et les administrateurs culturels du pays essaient [de résoudre] cette importante question, le chemin de la destruction et de la polarisation de [la société] sera fermé à certaines personnes. »

Il faut souligner que le vendredi 28 octobre, des milliers de personnes à travers tout le pays se sont rassemblées à Pasargades pour qualifier Cyrus le Grand de « père fondateur des droits de l’homme » et d’un « honneur pour tous les Iraniens ». Ils chantaient des slogans patriotiques et anti-régime tels que : « La liberté de pensée ne peut pas être avec la barbe », « Mort au dictateur », « L’Iran est notre patrie, Cyrus est notre père » et « Le régime théocratique, rien que l'oppression, rien que la guerre » ainsi que « Le commandant implacable (Général) a pillé l'Iran » et « Laissez la Syrie, pensez à (prenez soin) de nous (occupez-vous de notre situation.) »

 

Lire aussi: 

« Ne pas oublier », un autre regard sur le tourisme en Iran