11182017Sam

Le Syndicat des ouvriers du secteur industriel en Australie (AMWU) soutient les prisonniers politiques en Iran

Le Syndicat des ouvriers du secteur industriel en Australie (AMWU) soutient les prisonniers politiques en Iran

Le président du Syndicat des ouvriers du secteur industriel en Australie (AMWU), Andrew Determer, a envoyé à l’Organisation internationale du Travail (OIT) une lettre dans laquelle il s’est prononcé contre les châtiments corporels infligés aux mineurs travaillant dans la mine d’or Agh-Darreh en Iran.

Il a demandé l’intervention de l’OIT pour faire libérer les prisonniers politiques en Iran et pour faire annuler les peines infligées dans ce pays aux défenseurs des droits des travailleurs et des enseignants.

Vous trouverez ci-dessous quelques extraits de cette lettre adressée à M. Guy Rider, le Directeur général de l’OIT :

« Le Syndicat des ouvriers du secteur industriel en Australie (AMWU) est contre les châtiments corporels sous toutes ses formes et estime que les châtiments corporels infligés aux militants syndicaux sont extrêmement préoccupants. »

« L’AMWU a appris qu’un tribunal en Iran a condamné 17 mineurs travaillant dans la mine d’or Agh-Darreh à des châtiments corporels, parce qu’ils avaient protesté contre un plan de licenciement. Etant donné que le régime iranien viole constamment les conventions de l’OIT et de l’ONU, l’AMWU estime que l’adhésion de l’Iran à l’OIT doit être remise en cause. »

« Nous demandons votre intervention urgente pour faire libérer les prisonniers politiques iraniens et pour faire annuler les peines de prison prononcées à l’encontre de ceux qui luttent en Iran pour défendre les droits des travailleurs et des enseignants dans ce pays. »