11202017Lun

Les auteurs du massacre des prisonniers politiques doivent être récompensés – le mollah Ahmad Khatami

Les auteurs du massacre des prisonniers politiques doivent être récompensés – le mollah Ahmad Khatami

Ahmad Khatami, membre de l’assemblée des Experts du régime des mollahs, a fait une déclaration inédite lors de la prière du vendredi à Téhéran (une cérémonie institutionnelle) en réaction au rassemblement annuel des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), qui a eu lieu s’est tenue le 1er juillet dernier à Paris (Villepinte), où des dizaines de milliers s’étaient réunis pour revendiquer le changement de régime en Iran.

Mettant à nu la nature criminelle des dirigeants du régime, il a déclaré : « Je voudrais évoquer dans mon sermon le rassemblement de l’OMPI en France (…) Le fait qu’ils puissent organiser un rassemblement là-bas est un soutien pratique au terrorisme (…) Cela a été un acte judicieux de la part de l’imam (Khomeiny, le fondateur du régime islamiste) que d’éliminer les membres de l’OMPI. Ceux qui ont accompli ses ordres doivent être récompensés avec des médailles… Mais ceux qui échangent la place des martyrs et des meurtriers sur leur site web devraient se repentir et implorer le pardon. »

Par ailleurs, l’ancien ministre des Renseignements des mollahs, Ali Fallahian, impliqué dans les meurtres en série des années 1990, a récemment évoqué l’ampleur du massacre des prisonniers politiques en 1988.

Il a déclaré dans interview télévisé la semaine dernière : « En ce qui concerne les Moudjahidine du Peuple et tous les groupes Mohareb (ennemis de Dieu), le verdict est la peine de mort... L’Imam (Khomeiny) a déclaré que leur verdict est la peine de mort... M. Moussavi (Tabrizi), qui était le Procureur général de la Révolution, avait coutume de dire qu'il n'y a pas besoin de procès du tout... cela n'a aucun sens que nous en fassions usage, disait-il. (...) L’Imam a insisté à plusieurs reprises sur le fait que vous devriez veiller à ne pas les laisser partir. L’Imam a toujours souligné que vous devriez toujours être prudent de ce côté-ci (veillez à ce qu’ils ne soient pas épargnés) ... Le verdict qui les concerne doit toujours être l’exécution. Cela a toujours été son verdict en tant que Guide Suprême, aussi bien avant l’affaire de 1988, qu’après. »

Ce criminel outrancier a reconnu que la plupart des détenus ont été exécutés seulement pour avoir distribué des journaux ou pour avoir fourni du matériel et de la nourriture aux membres de la Résistance. Il a déclaré : « Quand quelqu'un est membre d'un groupe militaire, ce groupe se bat avec des armes, que cette personne soit armée ou non... Maintenant, quelqu'un peut aller acheter du pain pour les gens dans cette maison secrète. Ou quelqu'un, par exemple, fournit d'autres matériels... Finalement, il est avec eux. »