11212017Mar

 Iran Focus: A l’occasion de la journée internationale des femmes, nous vous proposons la lecture du programme proposé par Maryam Radjavi, la dirigeante du Conseil National de la Résistance iranienne (CNRI), sur la question de la liberté et l’égalité pour les femmes dans l'Iran de demain, après le renversement du régime intégriste. Dans une réunion au Parlement européen intitulée « Les femmes à l'avant-garde du changement démocratique en Iran », elle a détaillé ses points de vue sur la notion des droits des femmes.

Géostratégiques (n° 10) : Par Chahla CHAFIQ, sociologue -  (extraits) L’application de la charia, partie intégrante du projet d’islamisation de la société, repose sur les  catégorisations discriminantes entre musulmans et non-musulmans, mais aussi à l’intérieur de la communauté des croyants : entre chiites et sunnites, entre  hommes et femmes, entre « vrais » et « faux » musulmans, ces derniers étant  ceux qui résistent à l’idéologisation de l’islam ou critiquent le pouvoir.  Cette vision du monde conduit à l’instauration d’un système  discriminatoire dont l’apartheid sexuel est la cristallisation.

Amnesty International : Une éminente avocate iranienne spécialisée dans la défense des droits humains a été renvoyée en prison lundi 21 janvier, après que la permission de sortie de trois jours lui ayant été accordée pour qu’elle rende visite à sa famille ait été écourtée. Elle s’attendait pourtant à ce qu’elle soit prolongée.