11232017Jeu

Iran – Les récentes changements intervenus sur la scène internationale ont suscité des inquiétudes au sein du régime des mollahs

Iran – Les récentes changements intervenus sur la scène internationale ont suscité des inquiétudes au sein du régime des mollahs

Mostafa Tajzadeh (ancien vice-ministre du régime des mollahs, figure importante du « Front de participation ») a exprimé ses inquiétudes au sujet des récents changements sur la scène internationale et a appelé la faction dominante au sein du régime à se réconcilier avec la faction marginalisée.

Il a déclaré : « Le nouveau contexte international nécessite la réconciliation de toutes les forces (au sein du régime). Depuis l’arrivée au pouvoir de Trump, nous sommes confrontés à un certain nombre de menaces. Pour faire face à ces menaces, il faut que toutes les forces collaborent ensemble et coordonnent leurs actions. Trump est à la recherche de la moindre excuse pour s’en prendre à l’Iran. »

Il a ajouté : « Pour éviter de nouveaux problèmes, nous avons besoin d’opérer des réformes majeures dans différents domaines et cela ne sera pas possible sans l’unité nationale. Il faut que toutes les factions (au sein du régime) se réconcilient et il faut que toutes les forces politiques respectent les uns les autres. »

En réaction face aux attaques de la faction de Khamenei qui ne souhaite pas la reconduction de Rohani dans ses fonctions, Hassan Ghazizadeh (le ministre de la Santé dans le cabinet de Rohani) a annoncé que Rohani sera candidat lors des prochaines élections présidentielles.

La faction de Khamenei n’a pas encore désigné son candidat. Les noms de Mohsen Rezaei (ancien commandant des pasdaran) et de Mohammad-Bagher Zolghadr (ancien vice-commandant des pasdaran) ont été évoqués comme des membres d’une nouvelle coalition représentant la faction de Khamenei. La faction de Rohani voit d’un mauvais œil la formation d’une telle coalition.

Par ailleurs, il y a des dissensions et des rivalités au sein même de la faction de Khamenei. Saeid Jalili (candidat préféré de Khamenei lors d’une précédente élection) a donné un avertissement à ceux qui veulent former cette nouvelle coalition. « Ceux qui ont décidé d’agir avec habileté vont subir une lourde défaite », a-t-il déclaré.

Mohammad-Reza Bahonar (une figure clé au sein de la faction de Khamenei) a conseillé à Jalili de ne pas entrer dans la course présidentielle de façon individuelle.

Le journal Arman a écrit sur ce sujet : « Ces déclarations montrent que les rivaux de Rohani marchent en ordre dispersé. Visiblement, ils n’ont pas encore réussi à se mettre d’accord sur le nom d’un candidat unique. »