Le célèbre chanteur iranien Chajarian déplore l’interdiction qui lui est imposée

Le célèbre chanteur iranien Chajarian déplore l’interdiction qui lui est imposée

Iran Focus - Le célèbre chanteur iranien, Mohammad-Reza Chajarian, a déploré mardi, « cela fait des années que je ne suis pas autorisé à chanter pour mon peuple et dans ma patrie ». Il a fait cette déclaration émouvante lors d’un colloque international organisé sur le poète mythique perse, Hafez, à l'université Azad de Téhéran.

Chajarian, né en 1940, l'un des chanteurs classiques de musique iranienne les plus célèbre, s'est confié : « Ce que je devais chanter jusqu'à maintenant, je l'ai fait. Et ce que je chanterai dorénavant ne sera que trop dire. Mais cela fait des années que je ne suis pas autorisé à chanter pour mon peuple et dans ma patrie. »

Un responsable du ministère de l’orientation islamique, organe islamiste responsable de la censure, a réagi mercredi à ce sujet: « il y a des obstacles et si ces obstacles sont enlevés nous pourront émettre l'autorisation ».

Le maître iranien avait critiqué l'attitude du régime envers les manifestants du soulèvement post-électoral de 2009 en Iran. Dans une interview avec la chaîne australienne SBS News, il avait dénoncé : « Quand M. Ahmadinejad affirme que ceux qui ont manifesté dans les rues ne sont que poussière, alors j’ai envie de dire que je serais la voix de cette poussière ».

Tandis que la répression des manifestants sévissait avec une brutalité féroce à travers le pays, Chajarian a chanté « le langage du feu » (zabaneh âtach). De son retour en Iran, en 2010, il a été arrêté à l'aéroport et interrogé pendant plusieurs heures.

Le régime islamiste qui n'a eu aucun scrupule à intenter à la dignité des plus grands artistes iraniens depuis 1979, ou de les ignorer et les isoler, continue à manifester une animosité viscérale avec toute expression artistique libre en Iran , notamment à l'égard de la moitié de la population, les femmes, qui sont interdites de chanter en publique en Iran.