11212017Mar

Le Monde.fr :Depuis des mois, les manifestants assurent que des soldats iraniens participent à la répression en Syrie. Mais les preuves de cette implication sont rares, voire inexistantes. Depuis vendredi 27 janvier, des soldats déserteurs de l'Armée syrienne libre (ASL), appartenant à la brigade Al-Farouk, affirment détenir sept Iraniens, cinq militaires et deux civils.