11212017Mar

The New York Times, 27 octobre -Par Ramzy Mardini et Emma Sky- La dernière fois que le premier ministre irakien, Nouri Kamal al-Maliki, s'est rendu à la Maison Blanche, en décembre 2011, c'était sur une note optimiste. Le président Obama et lui venaient juste de mettre un terme à l'occupation militaire américaine de huit ans, visant à tourner la page et à instaurer une relation normale entre les deux nations souveraines.

Iran Focus: Le président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak, Struan Stevenson, a révélé que chaque semaine 800 millions de dollars sortaient d’Irak pour se déverser dans les banques suisses. «J’ai appris cette information de source sûre », a-t-il déclaré dans une conférence de presse à Bruxelles, avant d’ajouter : « cet argent vient des revenus pétroliers irakiens qui sont la richesse nationale de tout le peuple d’Irak. »

Sous-catégories