11212017Mar

La tournée européenne de la Résistance iranienne

Mediapart (blog): Après une visite au Parlement d’Estonie et à l’Assemblée nationale française, les résistants iraniens se sont retrouvés la semaine dernière en Espagne pour appeler à la reconnaissance de la Résistance et au renversement du régime intégriste.


« Ce n’est pas par hasard que Tallinn a ouvert son cœur aujourd’hui à la Résistance iranienne. Cette ville a une histoire brillante de persévérance dans sa résistance à la dictature, à l’occupation et au nazisme durant une bonne partie du XXe siècle et les décennies qui ont suivi la seconde guerre mondiale. L’histoire douloureuse mais riche d’enseignement de l’Estonie enseigne au monde que même dans les périodes où les despotes les plus imposants et les plus trompeurs sont au pouvoir, c’est la volonté et la détermination du peuple qui finit par briser les chaines et chanter victoire, » avait déclaré Maryam Radjavi, la dirigeante de la Résistance iranienne  au parlement estonien le 12 novembre à Tallinn.

 Et d’ajouter que « le temps est venu de renverser le fascisme religieux en Iran, le peuple iranien et sa résistance organisée se sont dressés pour renverser le régime. La communauté internationale doit se réaligner sur la volonté du peuple iranien ».

 
A la salle Colbert de l’Assemblée nationale française, le 5 décembre, Maryam Radjavi a dressé un parallèle entre le combat du peuple syrien et celui du peuple iranien pour la liberté en soulignant que « Le gouvernement français, qui a joué un rôle d’avant-garde dans la reconnaissance de la résistance syrienne, devrait prendre l’initiative d’une nouvelle politique dans l’Union européenne. Une politique de défense des droits de l’homme en Iran respectant la volonté du peuple iranien de changer le régime des mollahs. La résistance iranienne demande au gouvernement français et à l’Union européenne de subordonner la poursuite des relations diplomatiques avec ce régime à l’arrêt des exécutions et de la torture en Iran et de reconnaitre la Résistance iranienne pour un changement de régime. »


A Madrid, la Résistance iranienne était l’invité des parlementaires espagnoles. Le 18 décembre, l'opposante iranienne a été accueillie dans une réunion commune des commissions des Affaires étrangères, de l’égalité et de la coopération internationale du Sénat, ainsi que dans une réunion du groupe des droits de l’homme de la Chambre des députés espagnols. Les parlementaires espagnols ont entendu Maryam Radjavi sur la situation en Iran et son plan en 10 points comme une base démocratique pour remplacer le régime des mollahs. Les parlementaires ont appelé le gouvernement espagnol à prendre l'initiative d'une nouvelle politique au sein de l'Union européenne en soutenant ce projet et à respecter le désir des iraniens pour un changement de régime.

« Le changement en Iran est de la responsabilité du peuple iranien. Nous n'attendons pas d'aide financière, d'armes ni l'intervention d'un autre pays. Mais nous mettons en avant le fait que l'Occident doit respecter la volonté du peuple iranien pour un changement de régime, » a pour sa part déclaré la dirigeante iranienne qui a perdue deux sœurs dans le combat contre les régimes du Chah et de Khomeiny..