11202017Lun

Le Monde.fr, 22 novembre 2008 - La peine de mort a été requise samedi contre trois personnes accusées d'avoir organisé un attentat meurtrier en avril dernier contre une mosquée de Shiraz (sud) qui avait fait 14 morts et plus de 200 blessés, a rapporté le site internet de la télévision d'Etat.

Le représentant du parquet, Ali Akbar Heydari-Far, a demandé la peine de mort contre Mohsen Eslamian, un étudiant de 21 ans, Ali-Asghar Pashtar, étudiant de 20 ans, et Rouzbeh Yahyazadeh, âgé de 32 ans, lors de la première audience de ce procès qui s'est déroulée à Téhéran.

Les Echos,  21 novembre 2008 - Confronté à de sérieux problèmes budgétaires en raison de l'effondrement de ses recettes pétrolières, Téhéran redouble d'efforts pour contourner les sanctions internationales.

L'Iran se débat dans des difficultés financières de plus en plus inextricables. Le vice-ministre du Pétrole, Akbar Torkan, a reconnu il y a quelques jours qu'il manquait 5 milliards de dollars pour régler les importations de carburants de l'exercice en cours, qui s'achève en mars prochain. Le pays a beau être le quatrième exportateur mondial d'or noir, il importe, faute d'investissements dans le raffinage, l'essentiel de son essence. Cette dernière est vendue à un prix dérisoire afin de soutenir le pouvoir d'achat des ménages, grâce à des subventions pour lesquelles Téhéran avait initialement budgété 3,3 milliards de dollars mais qui devraient lui coûter finalement 8 milliards.

DESINFOS, 9 novembre 2008 - MEMRI Middle East Media Research Institute:

Lors d´une réunion d’urgence de deux heures à Vienne, le 24 octobre, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a décidé de diminuer la production de brut de 1.5 million de barils par jour, à partir du mois de novembre. La réduction de la production est la réponse de l’OPEP à l’effondrement des prix du brut, qui atteignaient 147 dollars le baril en juillet dernier, s’établissent désormais à moins de 60 dollars le baril et semblant devoir continuer à baisser.

Cette réduction de la production est un compromis entre certains pays de l’OPEP, principalement l’Iran et le Venezuela, qui demandaient une diminution de 2.5 millions de barils par jour, et le principal producteur, l’Arabie saoudite, qui a refusé d’être entraîné dans une situation contraire à ses intérêts nationaux et stratégiques.

AFP,GENVE, 23 avr 2008 - La Suisse a décidé mercredi d'allonger la liste des entreprises iraniennes et des particuliers dont les avoirs sont gelés, conformément à une récente résolution de l'ONU, a annoncé le Conseil fédéral (gouvernement).

Les mesures de coercition additionnelles contre l'Iran comprennent "le gel des avoirs et valeurs patrimoniales de douze autres entreprises iraniennes et treize particuliers", a indiqué le département fédéral de l'économie dans un communiqué.

Le Monde, 7 août - par Joschka Fischer - La guerre qui fait rage actuellement au Liban n'est pas celle du monde arabe contre Israël, mais plutôt celle des forces radicales de la région - du Hamas et du Djihad islamique palestiniens comme du Hezbollah libanais, avec l'appui de la Syrie et de l'Iran - rejetant fondamentalement tout accord avec Israël.