11212017Mar

Le régime en Iran est pire que la Corée du Nord

Le régime iranien est bien plus dangereux que la Corée du Nord et le monde doit en être conscient, selon un expert spécialisé dans le dossier iranien. Dans une tribune sur Arab News, intitulée « L’Iran n’est pas la Corée du Nord du Moyen-Orient, c’est pire », le Dr Majid Rafizadeh estime que les analogies entre les deux régimes échouent souvent à expliquer le rôle destructeur de Téhéran au Moyen-Orient.

Les Pardaran iraniens, une armée diabolique universelle

Aucun autre pays ne possède dans l'actualité une organisation qui puisse être comparée aux gardiens de la révolution (pasdarans) iraniens. Ce qui paraît étrange pour un observateur occidental non avisé, c'est que le régime théocratique des mollahs iraniens affirme que les déplacements des Pasdaran dans le Moyen Orient et dans le monde a comme mission essentielle de veiller à la sécurité intérieure de la République Islamique.

Des terroristes affiliés aux pasdaran iraniens capturés au Koweït

Le Koweït a confirmé que ses forces de sécurité ont pu capturer 12 personnes recherchées appartenant à la cellule Abdali, affiliée aux Gardien de la Révolution iraniens (pasdaran). « Le ministère de l’Intérieur koweïtien a annoncé le mois dernier qu'il avait mis en application la décision de la Cour de cassation émise dans l’affaire de la cellule Abdali, appelant à l'arrestation des suspects », a rapporté Al Arabiya le 12 août dernier.

Le négociateur de l’opposition syrienne : Assad et le régime iranien sabotent l’accord de cessez-le-feu

Fin juin, les troupes russes et l’opposition syrienne sont arrivées à un accord pour réduire les tensions dans certaines régions syriennes. Celles-ci couvrent près de 150 villages avec une population d’environ 200 000 personnes. Le négociateur de l’opposition syrienne, George Sabra, a déclaré le 6 août dans une interview sur Sky News que le régime iranien et Assad cherchent à saper le plan.

Rohani salue les Pasdaran pendant une réunion avec des commandants terroristes

Hassan Rohani, le président du régime iranien, a rencontré lundi les commandants du corps des gardiens de la révolution islamique (Pasdaran) et les a salué. Le général Mohammad-Ali Jafari, le commandant des Pasdaran, et le général Qassem Soleimani, le commandant de la Force Qods des Pasdaran – deux éléments extremistes du régime iranien – étaient tous les deux présents à cette réunion.