02222018Jeu

Les Etats-Unis appellent à faire pression sur l'Iran au sujet du Yémen

Avec AFP - Les Etats-Unis ont appelé mardi la communauté internationale à réclamer des comptes à l'Iran après que l'Arabie saoudite a accusé son grand rival régional d'"agression militaire directe". 

Les accusations saoudiennes ont été lancées à la suite du tir samedi d'un missile en direction de l'aéroport international de Ryad par les rebelles Houthis au Yémen, accusés d'être soutenus militairement par Téhéran.

L’ancien vice-directeur de l’agence des renseignements de la défense des Etats-Unis a révélé que le régime iranien tire profit du vide laissé par Daech au Moyen-Orient, notamment en Syrie et en Irak. David Shedd, qui a servi au Conseil national de sécurité sous George W. Bush, a révélé qu’il avait de profondes inquiétudes concernant la victoire contre Daech qui a fait oublier que d’autres régimes répressifs comme l’Iran pourront et prendront le pouvoir pour eux-mêmes.

Iran : Montée de l’ingérence des Pasdaran

L’ingérence des Pasdaran (Gardiens de la Révolution islamique ou CGRI) au Moyen-Orient ne cesse d’augmenter, en commençant par leur propre pays. Attaques, pillage et terrorisme, les preuves des actes du CGRI sont de plus en plus nombreuses. Face à cette situation insoutenable, les Etats-Unis ont pris des mesures et la Résistance iranienne espère que le reste du monde fera de même.

Tillerson demande de l’aide pour isoler l’Iran - AP

Par Matthew Lee
The Associated Press - DOHA, Qatar — Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a demandé l’aide de l’Arabie saoudite et de l’Irak pour mieux isoler l’Iran au Moyen-Orient. Il a aussi exhorté le Qatar et ses voisins à en arriver à un règlement rapide de leur conflit, disant que cela ne profite qu’à Téhéran.

Vendredi dernier le président américain Donald Trump a annoncé une nouvelle stratégie des Etats-Unis à l’égard de la théocratie iranienne. Cette décision a été largement commentée mais accompagnée de certaines imprécisions.

Certains médias par exemple se sont précipités de souligner que les Etats-Unis n’avaient pas placé les Gardiens de la révolution (pasdaran) sur la liste des organisations terroristes du Département d’Etat appelé FTO. Ce qui est exacte, mais ils ont toutefois omis d’informer leurs lecteurs que les Pasdaran ont été placé par le Tresor américain comme entité terroriste sur une autre liste appelé SDGT (Special designated global terrorists), liste existant en vertu du décret executif 13224 du Président américain.