11232017Jeu

Les Pasdaran, l’armée d’élite du régime en Iran forme des milliers de terroristes et de milices venus de l’étranger dans au moins une quinzaine de camp d’entrainements en Iran, ont révélé les opposant iraniens. La localisation des 14 camps et casernes des Pasdaran où sont dispensés les formations de ces milices et mercenaires étrangers, a été dévoilé lors d’une conférence de presse mardi à Washington, par le bureau de représentation du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI).

Rapport de Human Rights Watch sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie

La France a pris connaissance avec préoccupation du contenu du rapport de Human Rights Watch du 13 février faisant état d'allégations d'attaques chimiques répétées perpétrées en Syrie. Il s'agit d'accusations très graves : au moins 8 attaques au chlore menées par le régime syrien contre la population civile à Alep y sont recensées entre le 17 novembre et le 13 décembre 2016.

La nécessité de faire cesser les agissements des pasdaran du régime iranien dans les pays du Moyen Orient

La période de l’Administration Obama était « un âge d’or » pour le régime iranien et cette période est maintenant révolue. Durant les huit dernières années, le régime iranien a créé le chaos dans la région du Moyen-Orient et a propagé son terrorisme, en bénéficiant d’une totale impunité. L’administration Obama s’est contenté de quelques reproches verbales vis-à-vis des agissements régionaux du régime iranien, sans jamais recourir à des mesures contraignantes et coercitives à l’égard de ce régime.

Désignation du corps des gardiens de la révolution iranienne comme une organisation terroriste

Londres, le 9 février – Le Département du Trésor américain a annoncé vendredi dernier que de nouvelles sanctions allaient être imposées à plusieurs entités et individus. Sans aucun doute, c’était pour envoyer un message à l’Iran comme quoi le terrorisme, l’oppression dans le pays et les tests de missiles balistiques ne seront pas tolérés.

Bahreïn dit avoir arrêté des fugitifs qui tentaient de rejoindre l'Iran

AFP - Les autorités de Bahreïn ont déclaré jeudi avoir arrêté des fugitifs qui tentaient de partir vers l'Iran près de six semaines après leur évasion spectaculaire de prison. "Les forces de sécurité ont déjoué à l'aube ce jour une tentative d'évasion clandestine de fugitifs terroristes par bateau vers l'Iran", après l'attaque du 1er janvier contre la prison de Jau, a affirmé le ministère de l'Intérieur dans un tweet.

Les pays du « Conseil de coopération du Golfe » rejettent les ingérences du régime iranien

Le ministre de l’Information du Bahreïn a soutenu la position commune des pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) consistant à rejeter les ingérences du régime dans leurs affaires intérieures.

Ali bin Mohammed Al-Romaihi a donné une interview à l’agence de presse allemande DPA dans laquelle il a exprimé son point de vue sur ce sujet.