09212014Dim

Dilma Rousseff : la lapidation de Sakineh serait "un acte très barbare"

AFP : La présidente élue du Brésil, Dilma Rousseff, a déclaré mercredi être "totalement opposée" à la lapidation de l'Iranienne Sakineh Mohammadi-Ashtiani, condamnée à mort pour adultère, qualifiant cet acte de "très barbare".

"Je suis totalement opposée à la lapidation de l'Iranienne. Je n'ai aucun statut officiel pour faire cela, mais j'affirme ici devant vous que je trouve que la lapidation de Sakineh est un acte très barbare", a-t-elle dit au cours de sa première conférence de presse après sa victoire dimanche.

"Même en tenant compte des us et coutumes d'autres pays, la lapidation de Sakineh reste un acte de barbarie", a-t-elle ajouté.

Sakineh Mohammadi Ashtiani 43 ans, mère de deux enfants, a été condamnée en 2006 pour avoir eu "une relation illégale" avec deux hommes après la mort de son mari, mais aussi pour "meurtre et crimes".

Face à une campagne internationale, Téhéran a annoncé en juillet la suspension temporaire de sa peine mais, selon des informations de presse, sa lapidation était imminente.

L'Iran a toutefois assuré mercredi que Sakineh Mohammadi Ashtiani était en "parfaite santé" et que son dossier "suivait son cours".

En juillet, le président Luiz Inacio Lula da Silva, qui entretient de bonnes relations avec son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad, avait offert l'asile à Sakineh. Son offre avait toutefois été rejetée par le président iranien qui avait estimé que Lula, mal informé, avait agi sous le coup de "l'émotion".