06222017Jeu

Les parlementaires appellent Claude Bartolone a faire preuve de fermeté face à l’Iran

Des députés français appellent Claude Bartolone en visite en Iran à faire preuve de la plus extrême fermeté vis-à-vis de l’Iran.

Le Comité Parlementaire pour un Iran démocratique composé de plusieurs dizaines de députés de divers groupes politiques, appelle « les autorités gouvernementales et parlementaires françaises et en particulier le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, actuellement en Iran dans le cadre des relations diplomatiques résultant de l’accord sur le nucléaire iranien, à faire preuve de la plus extrême fermeté vis-à-vis de l’Iran et à rappeler en toutes circonstances la position de la France sur la situation des droits de l’Homme et sur la peine de mort comme sur le nécessaire respect des valeurs et principes démocratiques. »

Le massacre de 1988 “Alimente l’agitation publique contre le régime iranien”

L’édition Anglaise de Asharq Al-Awsat, l’agence de presse la plus influente au Moyen-Orient, a rapporté que la publication de l’enregistrement de Montazeri, dans lequel l’héritier d’alors de Khomeini fustige quatre membres du soi-disant “Comité de la mort” pour les tueries en masse de prisonniers politiques en 1988, a “alimenté l’agitation publique contre le régime.”

Editorial de l’Ouest-France : « Je m'appelle Shahram Ahmadi... » (Prisonnier iranien exécuté)

L’éditorial du journal Ouest-France, ce dimanche est consacré aux exécutions en particulier l’Iran.

L’édito d’Hervé Bertho mais attire l’attention sur le cas de Shahram Ahmadi jeune iranien sunnite qui fut executés récemment avec 25 autre prisonniers sunnites et kurdes en Iran où l'on préfère la pendaison au petit matin dans les prisons surnommées des « abattoirs ».

Les révélations de Montazeri et le crime de l'Iran contre l'humanité

Al Arabia - *Par Dr Majid Rafizadeh - « Vous [les responsables iraniens] serez à l'avenir gravés dans les annales de l'histoire comme des criminels. Le plus grand crime commis sous la République islamique, depuis le début de la Révolution jusqu'à maintenant, et qui sera condamné par l'histoire, est ce crime [des exécutions massives] que vous avez commis », prévient l'ayatollah Hossein Ali Montazeri la République islamique – les cadres du système judiciaire, du renseignement, le pasdaran ainsi que tous les autres fonctionnaires impliqués, dans un enregistrement audio récemment divulgué.

Iran - Les 25 prisonniers politiques sunnites avaient été torturés avant d’être exécutés

Lors de la récupération des dépouilles des victimes, les familles de 25 prisonniers politiques ont constaté que leurs fils avaient été brutalement torturés avant d’être exécutés. Selon les témoignages des familles, les victimes tous de confession sunnite et d’origine kurdes, portaient des traces de torture sur leurs corps. Certains avaient les bras et les jambes cassés, la plupart avaient le visage tuméfie par les coups reçus.