02122016Ven

Hamed Ahmadi, reconnu coupable d' «inimitié à l’égard de dieu», a été exécuté le 5 mars 2015. « L’Obs » publie sa dernière lettre, dans laquelle il raconte ses années de détention. « Ils nous ont bandé les yeux et menottés, tous les 10, et nous ont poussés à bord d’un bus en nous insultant. Je me suis demandé si je reverrais ma fille un jour… » 

Le Rapporteur spécial de l’ONU a déclaré qu’en Iran, la situation des droits de l’Homme, la répression des femmes et la répression des activistes se sont aggravées depuis qu’Hassan Rohani est devenu président en 2013. M. Ahmed Shaheed a affirmé : « A mon avis, la situation générale s’est détériorée, comme le montre l’augmentation du nombre des exécutions. »