12032016Sam

Le dernier rapport de l’Onu sur la terrible situation des droits de l’Homme en Iran

Dans son dernier et sixième rapport présenté à l’Assemblée générale de l’ONU, le Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Iran, Dr Ahmed Shaheed tire les sonnette d’alarme sur la situation des droits de l’Homme en Iran. M. Shaheed qui se base sur des informations émanant de sources gouvernementales et de victimes de violations des droits de l’homme ainsi que d’acteurs de la société civile dans et hors du pays, va intervenir jeudi à la troisième commission de l’Assemblée générale de l’Onu pour pésenter son rapport alarmant. Voici quelques extraits de ce rapport.

Quelle est la plus grande erreur des Américains en ce qui concerne l’Iran ?

Un éminent politicien britannique a prononcé un discours au sujet de la grande erreur des Américains en ce qui concerne l’Iran, à l’Université de Californie- Berkeley. Struan Stevenson, Président de l’Association Européenne pour la liberté en Iran (EIFA), a déclaré que l’Occident a commis l’erreur de penser que le Régime est puissant, mais en réalité, il est assez vulnérable.

Iran let's not forget...

Jeune cinéaste souhaitant rester anonyme, je suis sensible à la cause et à l’avenir du peuple iranien. J’ai décidé de mettre mon art à son service pour dénoncer par l’humour et l’ironie le double jeu d’un gouvernement qui trompe le monde entier sur sa prétendue modération et bafoue chaque jour les droits de l’Homme.

Denis Coderre défend son voyage en Iran

Métro Par Laurence Houde-Roy - Le maire de Montréal a répliqué mercredi matin aux propos entourant son voyage à Téhéran au début octobre.

Cette visite a fait réagir dans les derniers jours. Le National Post a publié un article dimanche dans lequel il explique que ce voyage, où Denis Coderre, a rencontré le maire de Téhéran a attiré les critiques de la communauté iranienne du Canada. Bien que la rencontre n’était pas inscrite à l’agenda du maire sur le site internet de la Ville de Montréal, les Iraniens du Canada l’ont appris par l’intermédiaire des médias iraniens. 

La Mairie du 1er arrondissement de Paris a organisé une exposition sur les exécutions en Iran ce lundi 10 octobre, à l’occasion de la journée mondiale contre la peine de mort. De nombreuses personnalités politiques ainsi que des témoins de violations des droits de l’Homme en Iran et défenseurs des droits de l’Homme sont également intervenus pour exprimer leur indignation et applaudir le courage des résistants iraniens. Le témoignage de Mme Sima Rajabi, qui a perdu 12 membres de sa famille proche exécutés par le régime des mollahs, a été particulièrement touchant.