07012016Ven

La justice iranienne en Golestan traite durement la rupture du jeûne en public

Un procureur sinistre du régime iranien de la province de Golestan, dans le nord de l'Iran, a menacé d'emprisonnement et de flagellation quiconque romprait le jeûne du Ramadan. Mostafa Haghi a fait une déclaration à l'agence de presse Mehr gérée par l'Etat, le 5 juin dernier, pour annoncer que des punitions brutales s'abattraient sur les personnes qui rompraient le jeûne en journée.

Des musiciens clandestins s emprisonnés en Iran

Londres, le 9 juin 2016 - trois créateurs iraniens ont commencé à purger leurs peines d'emprisonnement de trois ans cette semaine. Yousef Emadi, 35 ans et ses frères, Mehdi et Hossein Rajabian, 26 et 31 ans, ont été reconnus coupables en 2015 d’« insultes envers des saintetés islamiques », « propagande contre le système » et « activités audiovisuelles illégales » par rapport à la distribution de musique sans licence.

Iran : Sept prisonniers pendus à Machad, Chiraz et Téhéran

Sept prisonniers à Mashhad, Chiraz et Téhéran ont été exécutés au cours des trois derniers jours selon les rapports de l'agence de presse du régime iranien. Mardi 7 juin, le site Rokna a annoncé que trois hommes, âgés de 30, 35 et 40 ans, ont été pendus lundi, dans la principale prison de Mashhad. Les noms des hommes, qui ont été condamnés par la Cour dite révolutionnaire de Mashhad, au nord-est de l'Iran, et la nature de leur crime sont inconnu. 

Deux personnes arrêtées pour avoir publié des caricatures de responsables iraniens

Les policiers de la cyber police du régime iranien (FATA) ont arrêté deux jeunes iraniens pour avoir publié des bandes dessinées sur les responsables du régime. Le 1er juin, le site web du quotidien officiel Jam News a rapporté que le FATA avait arrêté deux personnes âgées de 30 et 31 ans, pour avoir publié des bandes dessinées des responsables du régime sur internet.

Le ministère du Renseignement iranien arrête de jeunes sunnites

Au moins huit jeunes ont été arrêtés par le ministère du Renseignement et de la Sécurité du régime (VEVAK) dans les villes iraniennes de Mahabad et Bukan.

Le 30 mai, deux frères sunnites, Ali et Farooq Mavot ont été arrêtés à leur domicile par des agents du Vevak, qui les ont battus avant de les transférer vers un lieu inconnu. Ali avait déjà été arrêté en 2012 pour ses activités religieuses et a passé trois ans en prison.