08232017Mer

Iran Focus, Téhéran, 23 avril - Depuis le lancement de la nouvelle campagne de répression d'infractions au code vestimentaire obligatoire en Iran, ou ce que les autorités appellent les "mal-voilées", les sites officiels regorgent de clichés sur les arrestations de femmes dans les rues.

Le Monde, 6 mars – par Marie-Claude Decamps - Ni provocation, ni violence. Elles s'étaient contenté d'affirmer leur droit "à manifester de façon pacifique" et avaient écrit des phrases de solidarité sur de petits panneaux blancs qu'elles brandissaient, bien en évidence, devant les locaux du Tribunal révolutionnaire à Téhéran où cinq d'entre elles étaient jugées, dimanche matin 4 mars.