Economy Économie Un pétrolier iranien arraisonné à Gibraltar, Téhéran proteste

Un pétrolier iranien arraisonné à Gibraltar, Téhéran proteste

-

Un pétrolier iranien arraisonné à Gibraltar, Téhéran proteste

Avec AFP – Un navire iranien soupçonné de livrer du pétrole à la Syrie, en violation des sanctions contre Damas, a été arraisonné jeudi au large du territoire britannique de Gibraltar, entraînant la convocation de l’ambassadeur britannique à Téhéran.

Selon le ministre espagnol des Affaires étrangères Josep Borrell, l’opération aurait eu lieu suite à une “demande adressée par les Etats-Unis au Royaume-Uni“.

L’arraisonnement du pétrolier est une “excellente nouvelle“, a commenté le conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton sur Twitter, sans confirmer que les Etats-Unis avaient demandé l’interception de ce navire.

L’opération intervient quelques jours après l’annonce du dépassement par Téhéran de la limite imposée à ses réserves d’uranium faiblement enrichi, sur fond de tensions exacerbées avec Washington qui font craindre un embrasement dans la région du Golfe.

En réaction à l’interception de ce navire baptisé Grace 1 et battant pavillon panaméen, Téhéran a convoqué l’ambassadeur du Royaume-Uni en Iran pour dénoncer “l’interception illégale d’un pétrolier iranien”, selon un porte-parole des Affaires étrangères iraniennes.

Gibraltar n’a pas précisé l’origine du pétrole mais selon la publication spécialisée dans le transport maritime Lloyd’s List, ce pétrolier aurait chargé en Iran en avril avant de faire le tour de l’Afrique et de rentrer en Méditerranée où il a été intercepté jeudi alors qu’il faisait route vers la Syrie, selon Gibraltar.

– “Violation des sanctions” –

“Nous avons des raisons de croire que le Grace 1 amenait sa cargaison de pétrole brut à la raffinerie de Banias en Syrie (…) propriété d’une entité sujette aux sanctions de

l’Union européenne contre la Syrie” et agissait “en violation” de ces sanctions, a indiqué le chef du gouvernement de Gibraltar, Fabian Picardo, dans un communiqué.

Damas est la cible depuis le début du conflit en 2011 de sanctions internationales, qui touchent notamment son secteur pétrolier.

En novembre, le Trésor américain a menacé de sanctions les personnes ou sociétés livrant des produits pétroliers au gouvernement syrien. Le Premier ministre syrien Emad Khamis a indiqué que les livraisons de pétroliers iraniens s’était arrêtées depuis.

Selon Damas, le secteur des hydrocarbures syrien a subi depuis 2011 des pertes estimées à 74 milliards de dollars.

Jeudi après-midi, l’équipage du navire, stationné à l’est de Gibraltar, était interrogé par les autorités du territoire britannique situé à l’extrême sud de l’Espagne.

La police et les douanes de Gibraltar, assistées d’un détachement de Royal Marines britanniques, ont arraisonné le pétrolier tôt jeudi à environ quatre kilomètres au sud du “Rocher”.

7,283FansLike
990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran: la tuerie des porteurs de carburant baloutche et manifestations à Saravan

Le 22 février, les forces du CGRI ont ouvert le feu sur un groupe de porteurs de carburant à...

Syrie : les États-Unis mènent un raid meurtrier contre des milices pro-Iran

Le président américain, Joe Biden, a autorisé, jeudi 25 février, une frappe en Syrie contre des infrastructures appartenant à...

Des ressortissants iraniens demandent à l’Union européenne de sanctionner le régime

Belga - Des ressortissants iraniens ont manifesté lundi matin au rond-point Schuman à Bruxelles pour demander à l'Union européenne...

La pauvreté en Iran est-elle le résultat de sanctions ou de la gabegie des mollahs ?

La situation économique du peuple iranien est si mauvaise qu’elle est devenue le sujet de conversation de la rue...

Iran : Pourquoi Khamenei a-t-il peur de l’Internet par satellite ?

Il y a beaucoup de nouvelles ces jours-ci sur la finalisation de l'Internet par satellite. Elon Musk, PDG de...

Iran : Le régime produit de l’uranium métal en violation de l’accord de 2015

Avec AFP : L'Agence internationale de l'énergie atomique a annoncé mercredi que l'Iran avait démarré la production d'uranium métal...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous