Economy Économie Washington impose des sanctions au chef de la diplomatie...

Washington impose des sanctions au chef de la diplomatie du régime iranien

-

Washington impose des sanctions au chef de la diplomatie du régime iranien

Les Etats-Unis ont décidé d’imposer des sanctions au chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif, accentuant encore leur campagne de “pression maximale” sur le régime iranien qu’ils accusent de déstabiliser le Moyen-Orient.

Les sanctions contre M. Zarif, nouvelle étape dans la campagne américaine de “pression maximale” sur Téhéran, ne sont pas une surprise.

En annonçant fin juin imposer des sanctions “dures” contre le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, le président américain Donald Trump avait prévenu que le ministre iranien des Affaires étrangères subirait “bientôt” le même sort.

Les sanctions prévoient le gel des actifs que M. Zarif possèderait aux Etats-Unis et interdisent toute transaction avec lui, a précisé le Trésor américain dans un communiqué.

Washington cherchera aussi à empêcher les voyages de M. Zarif à l’étranger, même si l’administration américaine ne l’empêchera pas de participer aux activités de l’ONU à New York.

L’Iran s’est affranchi début juillet de certains engagements pris dans le cadre de l’accord nucléaire et menace de poursuivre son désengagement graduel du pacte si les autres Etats parties ne l’aident pas à contourner les sanctions américaines, qui asphyxient son économie.

Depuis mai, des sabotages et attaques de navires dans le Golfe –imputées par les Etats-Unis à Téhéran, qui dément– ainsi que la destruction d’un drone américain par l’Iran ont encore fait monter la pression.

Pour un haut responsable de l’administration Trump ayant requis l’anonymat, “Zarif est le visage du régime qui répand à l’étranger la propagande et les campagnes de désinformation favorables au programme nucléaire de Téhéran, à ses missiles balistiques et à ses réseaux terroristes”.

“Cela fait bien trop longtemps qu’on lui permet de se faire passer pour un représentant raisonnable et crédible de l’Iran”, a-t-il ajouté, en référence à l’image de modéré de M. Zarif, aidée par son anglais courant, son humour et ses études aux Etats-Unis. “Aujourd’hui, le président Trump a décidé que ça suffit”, a-t-il affirmé.

7,283FansLike
990FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran: la tuerie des porteurs de carburant baloutche et manifestations à Saravan

Le 22 février, les forces du CGRI ont ouvert le feu sur un groupe de porteurs de carburant à...

Syrie : les États-Unis mènent un raid meurtrier contre des milices pro-Iran

Le président américain, Joe Biden, a autorisé, jeudi 25 février, une frappe en Syrie contre des infrastructures appartenant à...

Des ressortissants iraniens demandent à l’Union européenne de sanctionner le régime

Belga - Des ressortissants iraniens ont manifesté lundi matin au rond-point Schuman à Bruxelles pour demander à l'Union européenne...

La pauvreté en Iran est-elle le résultat de sanctions ou de la gabegie des mollahs ?

La situation économique du peuple iranien est si mauvaise qu’elle est devenue le sujet de conversation de la rue...

Iran : Pourquoi Khamenei a-t-il peur de l’Internet par satellite ?

Il y a beaucoup de nouvelles ces jours-ci sur la finalisation de l'Internet par satellite. Elon Musk, PDG de...

Iran : Le régime produit de l’uranium métal en violation de l’accord de 2015

Avec AFP : L'Agence internationale de l'énergie atomique a annoncé mercredi que l'Iran avait démarré la production d'uranium métal...

Doit lire

Les médias d’État iraniens reconnaissent l’échec du régime

Par Sia Rajabi Les médias d’État iraniens outrepassent quotidiennement la...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous