Musulmans et Chrétiens unis dans l'hommage à Marie en célébrant l'Assomption

Lundi 15 août 2016 – Pontoise – Une délégation de musulmans a participé à la messe de la cathédrale de Pontoise à l’occasion de l’Assomption. C’est à l’appel de Hikmet Turk, le président du conseil régional du culte musulman Ile-de-France ouest que les musulmans du Val d’Oise ont voulu manifester leurs présences aux côté des chrétiens.

Une forte délégation des musulmans iraniens habitants le Val dOise a pris part à la cérémonie. Ces femmes et ces hommes opposants iraniens en exil très présents sur le terrain du rapprochement entre religion ont eux-mêmes été persécutés par les islamistes dans leurs pays.

Afchine Alavi du Conseil national de la Résistance iranienne dont le siège est à Auvers-sur-Oise, présent à la messe aux côtés d’Hikment Turk et de cheikh Saïd El Mouadoine recteur de la Mosquée de Pontoise et de plusieurs résistantes et résistants iraniens, a salué cette initiative. Il a souligné que « la personnalité de la sainte vierge Marie, rapproche plus que quiconque les musulmans et les chrétiens, en ajoutant, c’est pourquoi il fallait saisir cette occasion festive pour marquer nos valeurs communes de paix face à la barbarie des extrémistes qui abusent de l’Islam et de la religion en général. »

Cette célébration de solidarité interreligieuse intervient quelques semaines après la manifestation que les musulmans avaient organisée sur le parvis de la préfecture de Cergy pour dire « Non à la barbarie », après les attentats terroristes du mois de juillet. La présidente élue du Conseil national de la résistance iranienne avait condamné fermement l’assassinat du père Hamel à l’église de Sainte-Etienne-du-Rouvray.

Pour sa part Hikmet Turk a déclaré au journal le Parisien à propos de cette présence à Pontoise : « C'est pour dire que ces événements n'ont rien à voir avec l'islam. Il n'y a pas de différence fondamentale entre chrétiens et musulmans. On est tous dans le même bateau. »

Maryam Radjavi, présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne, a condamné vivement l'attaque terroriste contre une église Saint Etienne du Rouvray près de Rouen, qualifiant ce crime ignoble d’affront flagrant contre les enseignements de toutes les religions et les valeurs humaines.