11152018Jeu

Succès diplomatique pour la Résistance Iranienne ; les appels au renversement des mollahs se succèdent

Succès diplomatique pour la Résistance Iranienne

Samedi s'est tenu à Villepinte le rassemblement des Iraniens et des partisans de la Résistance iranienne pour un « Iran libre ». L’imposant évènement intervenait dans la foulée des manifestations massives de la population iranienne contre la misère économique et pour le renversement du régime des mollahs.

Une délégation de parlementaires et de personnalités françaises, dirigée par les députés Michele de Vaucouleurs et Philippe Gosselin, ont apporté leurs voix solidaires au rassemblement pour la Liberté en Iran et pour la défense de l’alternative démocratique du CNRI. Bernard Kouchner et Philippe Douste-Blazy, anciens ministres français des Affaires étrangères et Rama Yade, ancienne Secétaire d’Etat française des Droits de l’homme, sont intervenus pour soutenir les revendications de la population iranienne qui manifeste depuis plusieurs mois sont rejet du régime du Guide suprême et exige la fin de la dictature.

Jean-Francois Legaret, Maire du 1er arrondissement de Paris, était accompagné de 100 maires et élus français, lors du rassemblement Iran Libre où ils ont annoncé le soutien de milliers de leurs collègues en solidarité avec la résistance du peuple iranien et le soulèvement contre la dictature des mollahs.

Rudy Giuliani, candidat à l’élection présidentielle américaine et ancien maire de New York ; Newt Gingrich, candidat à l’élection présidentielle américaine et ancien président de la Chambre des Représentants ; le gouverneur Bill Richardson ; Michael Mukasey, ancien ministre américain de la Justice ; Louis Freeh, ancien directeur du FBI ; et le général George Casey, ancien chef d’état-major de l’armée américaine ; Stephen Harper et John Baird, respectivement ancien Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Canada ; l'ambassadeur Giulio Terzi, ancien ministre italien des Affaires étrangères ; Sid Ahmad Ghozali, ancien Premier ministre algérien; Eduard Lintner, ancien vice-ministre allemand de l'Intérieur; Theresa Villiers, ancienne Secrétaire d’Etat de l’Irlande du Nord, étaient également parmi les intervenants de dizaines de délégations de personnalités éminentes et de politiciens, de délégations du Parlement européen et de hauts dignitaires religieux de divers pays. Ils étaient là pour soutenir le soulèvement iranien et sa Résistance organisée, l'alternative démocratique, le Conseil national de la Résistance iranienne.

Entre-temps en Iran les manifestants de Khoramchahr, les travailleurs de Haft-Tapeh, les sidérurgistes, les agriculteurs de Varzaneh, les jeunes de Kazeroun, les conducteurs de camions et les commerçants de tout le pays, les Bazaris, les jeunes de Lalehzar, Ferdoussi, Chouch, Mellat et Ekbatan à Téhéran, ont fait preuve de beaucoup de courage dans leurs manifestations face à la sauvagerie des forces de sécurité.

Les participants ont estimé que la bataille du peuple iranien pour le renversement inévitable du régime a commencée. « La victoire est certaine et l'Iran sera libre », a déclaré Maryam Radjavi, dirigeante du CNRI. « Les perspectives d'un Iran sans les mollahs ni le chah sont imminentes. Le mythe de la solution venant de l’intérieur du fascisme religieux est parti en fumée. Le peuple et la jeunesse insurgée ont sifflé la fin de partie pour les deux factions du régime. »

 

Recherche

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS