09192019Jeu

Au rassemblement de l’OMPI, Giuliani dit aux mollahs en Iran : Vous êtes des assassins de masse, vous devez partir !

Au rassemblement de l’OMPI, Giuliani dit aux mollahs en Iran : Vous êtes des assassins de masse, vous devez partir !

L'ancien maire de New York, Rudy Giuliani, a pris la parole samedi lors de l'événement annuel Iran Libre, qui s'est tenu au siège de la principale organisation d'opposition iranienne, l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI), où il a accusé le régime des mollahs de crimes contre l'humanité et déclaré que sa dictature ne pouvait plus être tolérée, a indiqué CNSNews.com ce lundi.

Le maire Giuliani était l'un des centaines de représentants de près de 50 différents pays qui ont pris part à l'événement historique qui s'est tenu à Achraf-3 en Albanie, le nouveau siège de l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d'Iran (OMPI), le principal groupe de Résistance de l'Iran, indique le rapport.

« N'en sommes-nous pas au point de l'histoire où nous pouvons tous nous lever et dire : ‘Plus jamais ça ! Plus de meurtres, plus de crimes, plus d'oppression. Vous déguerpir !’ », a déclaré Giuliani.

« Je les accuse », a-t-il martelé dans son allocution. « J'accuse l'ayatollah et Hassan Rohani, et tous leurs sbires et partisans. Je les accuse de meurtre, de massacre de masse et de crimes contre l'humanité. Comment pouvons-nous tolérer cela et nous regarder dans le miroir ? »

M. Giuliani a également accusé l'Union européenne de complaisance à l'égard de Téhéran. « Nous devrions être embarrassés pour nos pays, s'ils ne se sont pas insurgés contre cela », a-t-il déclaré. « Il n'y a pas de terrain d'entente ici. Ça ne nous met pas en colère au point de susciter une réaction de notre part. Il y a donc trois choses que nous devons faire. Premièrement, nous devons amener les gouvernements européens à se lever, à se réveiller, à réclamer leur dignité et leur honneur. »

CNSNews a précisé que la présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, a également été la tête d'affiche du rassemblement, ajoutant : « Elle a félicité le président Trump pour sa position ferme contre le régime iranien, mais a averti que le régime iranien avait l'intention de gagner du temps dans l'espoir d'un président plus passif après les élections de 2020. »

« Ils se disent : Attendons encore 16 mois et peut-être que les États-Unis auront un autre président de qui nous pourrons tirer les mêmes méga concessions que celles que nous avons faites avec l'accord nucléaire », a souligné Mme Radjavi.

Ce n'était pas la première fois que Giuliani invective les mollahs. En février 2019, lors d'une conférence à Varsovie, Giuliani a dénoncé le régime des mollahs, déclarant que ses dirigeants sont « des assassins, des meurtriers et qu'ils devraient être renversés. »

L’OMPI se présente comme le gouvernement démocratique en exil de l'Iran. Si l'organisation prend le contrôle de l'Iran, elle déclare qu'elle établira sa présidente élue, Maryam Radjavi, comme dirigeant temporaire de l'Iran jusqu'à ce que des élections libres et démocratiques puissent être organisées.

Elle a présenté un plan en dix points qui, selon elle, rétablira la liberté en Iran et l'équilibre dans la région du Moyen-Orient, y compris l'égalité des genres, la dénucléarisation, les élections démocratiques et la séparation de la religion et de l'État, ajoute le rapport.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS