Iran : vif mouvement de protestation étudiante à Téhéran

Iran Focus, 25 février 2009 - Les étudiants du Polytechnique (Amir Kabir) et de l'université de Téhéran ont manifesté en début de semaine contre les politiques repressives du gouvernement. Preuve de la radicalisation du mouvement étudiant, les manifestants ont scandé, «Mort au dictateur», « Levons-nous et faisons tomber les tyrans», «Non au régime fasciste»,« Stop à la tromperie et au déploiement des canons, des chars et de la milice» et « libérez tous les prisonniers politiques ».

Les manifestations ont été la cible des attaques brutales des forces de sécurité à Polytechnique, faisant de nombreux blessés et de multiples arrestations, y compris des dizaines d'étudiantes. Le régime redoute la propagation du mouvement étudiant très politisé en Iran.

Malgré les mesures de sécurité rigoureuses, à Polytechnique les étudiants ont exprimé leur colère lundi et leur mécontentement de voir inhumer sur le campus des dépouilles de victimes des huit années de la guerre Iran-Irak. Les gardiens de la Révolution, les forces de sécurité de l’Etat (FSE) et des agents du ministère du Renseignement (le Vevak) ont attaqué les étudiants armés de couteaux, de matraques, de coups de poing américains et de gaz lacrymogènes. La charge de la police a fait une soixantaine de blessés parmi les étudiants, dont trois grièvement, et 120 arrestations. 

Les étudiants de l'Université de Téhéran ont également manifesté devant la faculté de droit pour protester contre la répression des étudiants et les arrestations.

L'opposition organisée a appelé toutes les organisations internationales des droits de l'homme et les syndicats étudiants à soutenir les étudiants iraniens et à condamner cette répression brutale.