Iran : Deux femmes fouettées à Sanandaj

Iran Focus, 5 mars 2009 - Deux femmes ont été fouettées à Sanandaj (nord-ouest de l’Iran), le 26 février pour avoir défilé dans le cortège du 1er mai 2007.

Susane Zazani et Chiva Kheirabadi ont été condamnées par le pouvoir judiciaire des mollahs au Kurdistan d’Iran. Le châtiment a provoqué la colère de la population contre les autorités du régime.

Le 20 février 2008, deux ouvriers qui avaient participé à la même manifestation avaient été fouettés à la prison de Sanandaj. Un total de 10 travailleurs ont été condamnés au fouet pour avoir manifesté le 1er mai 2007 dans cette ville.
 
Le 26 juin 2007 le chef du judiciaire, Mahmoud Hachemi Chahroudi, avait estimé que la flagellation publique était un moyen efficace de dissuasion, tandis que l'emprisonnement était une peine inutile.

Dans une interview diffusée à la télévision d'Etat le 25 juin dans la soirée, il s’était plaint que « de nombreux juges iraniens qui craignaient, sous l’influence de la propagande occidentale, d’être accusés de ne pas respecter les droits de l'homme, ne prononçaient pas de châtiments efficaces, comme le fouet en public ».
 
« Le fouet en public est l'une des peines les plus justes qui peuvent être infligées à une personne qui a commis un crime », a déclaré Chahroudi.

« La publication de photos et de nouvelles de flagellation publique est la meilleure dissuasion, alors que trois ou quatre mois de prison n'ont aucun effet », avait-il dit.