05252019Sam

Iran : Un militant politique empoisonné à la prison de Gohardacht

CSDHI, 8 mars 2009 - Dans une affaire de meurtre sans précédent, les agents du régime ont empoisonné M. Amir Hechmat-Saran, prisonnier politique, avec une substance chimique à la prison de Gohardacht de la ville de Karaj, (banlieue ouest de Téhéran). Il avait passé des années sous la torture et était dans le coma au cours des dernières 48 heures.

Pour couvrir leur crime, les autorités l’avait transféré à l'hôpital Raja’i de Karadj. Dans un état critique et inconscient, il avait été attaché à son lit avec des menottes. Les agents du ministère du Renseignement, le Vevak, n’ont pas autorisé sa famille à le voir au cours de ses dernières heures à l'hôpital.

Amir Hechmat-Saran était un militant politique des années 1980, emprisonné à plusieurs reprises pour sa résistance à la dictature religieuse et souvent soumis à la torture. La dernière fois qu’il avait été arrêté, c’était en 2006 et durant toute sa détention, sa cellule et ses codétenus de la prison de Gohardacht avaient été la cible d’attaques organisées des agents du Vevak et des gardiens pour leur résistance aux mesures répressives. Parmi les tortionnaires figuraient : Haj Ali Kazem, Kermani, Nabiollah Farajzadeh et des dizaines d'autres gardes spéciaux de la prison.

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS