Les Brèves d’Iran Focus

Un enseignant condamné à 20 coups de fouet     
- Reza Abdi Sombol-Abadi, professeur d'anglais à Téhéran, a été condamné à 20 coups de fouet pour avoir protesté contre les mauvaises conditions de vie des enseignants. (Centre des prisonniers politiques en exil – 7 mars 2009)


15 rappeurs arrêtés à Ispahan     
- Le chef de la sécurité publique d’Ispahan a annoncé la fermeture d’un studio d’enregistrement. Mir Abassi a ajouté que 13 personnes qui travaillaient dans ce studio de rap diffusé par satellites avaient été arrêtés.
- Deux autres rappeurs à Ispahan, qui exploitait un site Internet, ont également été arrêtés, a-t-il ajouté. (Agence de presse officielle ISNA – 8 mars 2009) 
 
 30 coups de fouet pour « avoir parlé lors d’un rassemblement illégal »     
- Un vétéran de la guerre Iran-Irak a été condamné à 10 mois de prison, 30 coups de fouet et une amende en Iran. Reza Jalali, membre du Comité scientifique universitaire a été condamné par le tribunal de Gorgan (nord de l’Iran) pour avoir participé à un rassemblement illégal, y avoir pris la parole et insulté un agent. (Quotidien officiel E'temad – 8 mars 2009)

Deux étudiants de l'Université d'Ispahan arrêtés     
- Le samedi 28 février, Arsalan Sadeqi et Hussein Sarchoumi ont été convoqués au Tribunal révolutionnaire d’Ispahan et immédiatement arrêtés après avoir été présentés à la Cour. Ils ont été emmenés à la prison centrale d'Ispahan. Ces deux étudiants ont été récemment remis en liberté sous caution. Sadeqi a été arrêté à son domicile le 12 octobre 2008 et a passé 18 jours en prison et Sarchoumi a également été arrêté l'été dernier et détenu pendant 12 jours à la prison d'Ispahan, dans la section du service de renseignement. (Site  Azadi Barabari, 1 mars 2009)

L'Iran expulse un journaliste italien travaillant sans carte de presse     
- L'Iran a expulsé un journaliste italien qui travaillait sans autorisation des autorités, a rapporté samedi l'agence Fars. Mohsen Mogadaszadeh, le directeur du ministère de la Culture et de la Guidance islamique chargé des médias étrangers, a affirmé que Stenio Solinas, quotidien IlGiornale, était entré en Iran avec un "visa de touriste et avait publié des articles manquant d'objectivité". Les autorités iraniennes ont demandé ces derniers mois à plusieurs journalistes étrangers ayant des visas de presse de quitter le pays, notamment le chef du bureau de la télévision pan-arabe Al-Arabiya, Hassan al-Fahs, ou encore le numéro deux de l'AFP à Téhéran, Stuart Williams.