05242019Ven

Iran : l’élection présidentielle

Iran Focus, 17 mars 2009 - Suite à l'annonce le 10 mars dernier de la candidature de l'ancien premier ministre Mir-Hossein Moussavi, à l’élection présidentiel, plusieurs sites internet appartenant au courant précédemment khatamiste ont appelé  à Khatami  pour qu'il se désiste au profit de ce dernier.

Avant de se présenter comme candidat, Khatami avait affirmé qu'il avait essayé, en veine, de convaincre Moussavi de se présenter comme le principal candidat anti-Ahmadinedjad.

Dans un article intitulé  "Khatami doit tenir parole", le site "Eslahat" (réforme) qui cite Djaffar Golabi, ancien journaliste au journal pro-Khatami  « Salam », demande à Khatami de tenir parole et de ne pas se laisser influencer par "certaines pressions".

"Avec l'annonce de la candidature de Mir-Hossein Moussavi, la personne la plus mise en défi est Mohammad Khatami. Puisque ce dernier il avait affirmé qu’uniquement l'un des deux hommes, Khatami ou Moussavi, sera candidat.

Par ailleurs sa candidature  annoncée le mois dernier semblait signifier le désistement de Moussavi. Or, l'annonce de la candidature de Moussavi laisse croire que soit il n'y avait jamais eu d’accord entre les deux hommes, soit Monsieur Khatami avait mal interprété son dialogue avec Monsieur Moussavi," affirme Djaffar Golabi sur son blog.

"Quoi qu'il en soit, la situation actuelle ne rend pas service à l'image de Monsieur Khatami. Il doit tenir parole et respecter ses propres analyses," a-t-il ajouté.

Mir-Hossein Moussavi, né en 1942, est le troisième candidat déclaré au scrutin, après Mehdi Karoubi (ancien président du Parlement) et Mohammad Khatami. Peu après la révolution de 1979, il a servi comme Premier ministre de 1981 à 1989, date à laquelle ce poste a été supprimé à l'occasion d'un changement de la Constitution.

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS