05232019Jeu

Iran : rassemblement à Khavaran à la mémoire des victimes du massacre des prisonniers politiques

CSDHI: Comme tous les derniers vendredis de l’année iranienne (qui se termine le 20 mars), les parents des victimes des massacres des prisonniers politiques de 1988 se sont retrouvés au cimetière Khavaran de la capitale pour saluer la mémoire de leurs chers disparus.

Ce 13 mars, ils étaient environ 200, les bras chargés de fleurs et la voix pleine de chants pour soulager leurs cœurs. Personne ne cachait son inquiétude de voir détruire les fosses communes où ont été jetés pêle-mêle les corps de leurs proches exécutés.

En effet, en maints endroits la terre avait été retournée. Pire encore, des familles avaient vu des ossements éparpillés à la surface qu’elles s’étaient empressées à nouveau d’enterrer. 

Le régime, pour tenter d’effacer les traces de ces massacres qui avaient fait en quelques mois plus de 30.000 victimes, avait d’abord décidé d’installer un parc, puis avait parlé d’un « plan de développement et d’organisation du cimetière pour les minorités religieuses ».

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS