Iran : Plus de 125.000 antennes paraboliques saisies à Téhéran

Iran focus:  Le général Hossein Achtari, chef de la sécurité publique des forces de sécurité de l’Etat (FSE) du Grand Téhéran, a déclaré que 125.133 unités d’équipement satellite avaient été saisies dans diverses parties de la capitale, selon l'agence de presse officielle IRNA.

Il a ajouté que 17 personnes avaient été arrêtées pour détention d’équipements interdits, notamment des récepteurs, de grandes quantités d'antennes paraboliques et des LNB.

Le chef des FSE, le général Ismaël Ahmadi-Moghadam avait déclaré le 15 février que « ces derniers jours, la découverte d’antennes paraboliques illégales [par la police] a augmenté de façon spectaculaire dans les zones urbaines et rurales ».

« Nous ferons preuve de fermeté avec ceux qui violent la loi en possédant des antennes satellites chez eux. Les contrevenants encourront des poursuites judiciaires », avait-il ajouté.

Le régime iranien lance régulièrement des raids chez les particuliers pour confisquer les antennes sur les toits et dans les cours.

Bien que depuis 1994, les antennes paraboliques soient officiellement interdites en Iran, des millions d'Iraniens se branchent sur les chaînes satellites pour s’informer. Selon le général Ezzatollah Zarghami, chef de la radiotélévision officielle, plus de 30 % des Iraniens ont accès aux chaînes satellites.