05232019Jeu

Iran:Les Gardiens de la Révolution déployé pour contrôler les villes

ImageIran Focus: Les autorités iraniennes ont chargé le Corps des gardiens de la révolution (Pasdarans) et la milice paramilitaire du Bassidj de contrôler les villes pour parer à un éventuel soulèvement populaire. Auparavant, c’était les Forces de sécurité de l'Etat (FSE) qui étaient chargées de la sécurité des villes.

 «Considérant que le Bassidj et les pasdarans jouent un rôle important dans le déploiement des forces populaires, il a été décidé en renforçant ces forces de suivre les sections culturelle, sociale et de sécurité populaire qui devraient aboutir à une sécurité durable», a rapporté l’agence  IRNA citant le commandant des FSE,  Ahmadi Moghadam à propos du rôle des pasdarans et du Bassidj dans la sécurité intérieure.

Ahmad Reza Radan, commandant adjoint des FSE, avait parlé plus tôt de «confier la sécurité des quartiers au Bassidj ».

Selon l'opposition iranienne, au cours de l'année iranienne passée, plus de 7000 actes de protestation ont été recensé à travers le pays. A Ivan Gharb et Marivan, dans l'ouest de l'Iran, des soulèvements sanglants ont éclaté. Les travailleurs, les commerçants du Bazaar et les enseignants ont fait des centaines de protestations et les étudiants n’ont cessé les protestations et les sit-in tout au long de l’année.

Le 9 février, Mohammad Jafari, un  commandant des Gardiens de la révolution, a rappelé avec préoccupation les soulèvements de Téhéran de 2000 à 2002: «Les événements de ces années ont été très complexes. Nous ne devons pas laisser la révolution connaître des événements aussi critiques et dangereux. ». «Comme l'imam [Khomeiny] l’a dit, nous n'avons pas peur des menaces étrangères, mais nous craignons l'intérieur. » (L’agence ISNA)

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS