05242019Ven

Les Brèves d'Iran Focus

Image- Plus de 450 enfants en bas-âge derrière les barreaux avec leurs mères 

Le site officiel Aftab-e Yazd rapporte que plus de 450 enfants en bas-âge vivent avec leurs mères dans les prisons des mollahs. « Selon les règles carcérales en vigueur, les enfants peuvent rester jusqu’à l’âge de trois ans avec leur mère en prison. Cependant beaucoup y restent plus longtemps. L’incarcération prolongée causent toute sorte de problème aux enfants », dit le site. Aftab-e Yazd ajoute que « 2.300 autres enfants de moins de 15 ans ont été envoyés dans des orphelinats parce que leurs mères sont incarcérées. » Les prisons en Iran ne disposent pas de crèche pour s’occuper des enfants emprisonnés avec leurs mères, précise le site. Certains se sont habitués aux conditions carcérales au point qu’ils retourneront en prison comme criminels à l’âge adulte, dit Aftab Yazd.

- Arrestation de 12 militants des droits des femmes à Téhéran

Les forces de sécurités du régime ont arrêté la semaine dernière 12 militants des droits des femmes à Téhéran. Ces personnes allaient rendre visite à des familles de prisonniers politiques pour les vœux de Norouz, le nouvel an iranien. Elles souhaitaient se rendre auprès de la mère endeuillée du Dr Zahra Bani-Yaghoubi, mystérieusement assassinées par les Forces de sécurité de l’Etat lors de sa garde à vue. Le groupe a été transféré à la prison d’Evine. Selon les familles, figurent parmi les femmes arrêtées Khadijeh Moghadam, Farkhondeh Ehtessabian, Delaram Ali, Leila Nazari, Mahboubeh Karami, Bahareh Bahrevan, Chahla Forouzanfar et Soraya Youssefi. Parmi les hommes se trouvent Ali Abdi et Amir Rachidi, Mohammad Chourab et Arach Nassiri-Eghbali. Les opposants ont appelé les organes internationaux et des organisations de défense des droits des femmes à prendre des mesures urgentes pour faire libérer les personnes arrêtées.

 - Des agents de la Sécurité abandonne le corps torturé d’un activiste kurde

Le corps d’Ali Baduzadeh, 35 ans, qui avait été arrêté par des agents de sécurité, a été retrouvé dans un terrain vague autour de Mahabad. Ali Baduzadeh, originaire de cette ville du Kurdistan, avait été arrêté le 18 mars par les forces de sécurité.Il était accusé de coopérer avec des partis kurdes et de posséder des informations sur les activités de ses neveux et d'un certain nombre d'autres personnes ayant coopéré avec ces  partis deux mois plus tôt. Baduzadeh a été emmené dans un endroit inconnu au moment de son arrestation. Son corps a été retrouvé huit jours après, le 25 mars, avec des signes évidents de torture. Ali Baduzadeh était le frère de Jahangir, qui est actuellement à la prison centrale d’Oroumieh.
 
(avec CSDHI)

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS