07152019Lun

L'Iran dans la presse arabe

Image- L'Iran finance et arme Al-Qaïda au Yemen (Al-Arabia TV)

La télévison Al-Arabia du 3 avril a consacrée une émission intitulée “l’industrie de la mort” aux confessions de Al-Oefi, un chef d’Al-Qaïda au Yémen sur l’aide que le régime iranien apporte à son groupe et au groupe Houssi de ce pays.  Faresse Bin Hazam, journaliste et spécialiste des groupes instégristes et du soutien du régime iranien à Al-Qaïda et au groupe Houssi au Yemen a déclaré sur la télévision Al-Arabia : Après les aveux de Al-Oefi, les Houssi ont gardé le silence pendant quelques temps. Quand la source de d’approvisionnement des Houssi et de Al-Qaïda est la même, ces deux groupes finissent par établir des relations entre eux. Un des pays avec lesquels ils sont en contact c’est l’Iran. Le ministère de l’Intérieur avait aussi auparavant annoncé que 9 à 10 individus extrêmement dangereux se trouvaient en Iran et tout le monde sait que le régime iranien est le principal soutien d’Al-Qaïda. Al-Arabia ajoute : Les informations montrent qu’Al-Qaïda est en relation avec le régime iranien. En 2006 , le ministère de l’Intérieur saoudien avait annoncé que 9 à 10 personnes sous la direction de Salah Al-Ghar’aoui se trouvaient en Iran. »

 - L’Iran cherche à noyauter l’Egypte (Al-Zaman)     
 
Dans un article paru le 30 mars dans le quotidien arabe Al-Zaman, Sofian Abbas, secrétaire général du rassemblement des juristes indépendants irakiens, rejette l’ingérence de l’Iran au Moyen-Orient en disant que  « le régime iranien prend l’islam pour cible ». « Aujourd’hui, poursuit-il, les relations entre le régime iranien, qui gouverne sous le couvert de l’islam, et le monde arabe sont au plus mal. En soulevant des tourbillons de tensions dans ses relations avec les pays arabes, le régime iranien a pris pour cible le plus grand d’entre eux, à savoir l’Egypte pour y allumer la flamme des luttes confessionnelles afin de s’y infiltrer sans aucun obstacle.» « Le film ‘l’exécution du Pharaon’, qui  a été réalisé avec l’argent du ministère du Renseignement iranien, a servi à ouvrir une nouvelle étape dans les tensions entre les deux pays. Mais l’Egypte est un pays stable qui ne laisse pas le régime iranien l’infiltrer ; ce qui irrite Téhéran au plus haut point.»
 

- Houchyar Zeibari : L’Iran est un vrai problème pour l’Irak ( Al-Hora TV)    

Le ministre irakien des affaires étrangères a souligné que le régime iranien est un vrai problème pour l'Irak et qu’il continue d'intervenir dans ce pays. Dans une interview exclusive avec la chaine télévisée Al-Hora le 25 mars, il s’est réjoui de la nomination de Christopher Hill comme ambassadeur des Etats-Unis à Bagdad. Concernant ses propos disant que le régime iranien est toujours un vrai problème pour l'Irak, « je dois dire qu'il a souligné la réalité », a-t-il estimé. Houchyar Zeibari a ajouté qu’il disposait d’une feuille de route claire concernant les problèmes actuels avec le régime iranien. « Nous avons beaucoup de problèmes avec ce régime, notamment son ingérences dans nos affaires internes. Depuis le changement de régime en Irak ce sujet est sur la table. »
 

- Le chef de la diplomatie égyptienne fustige l’Iran (Pars TV)    

Le ministre égyptien des affaires étrangères s’en est pris vivement au régime de Téhéran disant qu’au cours des derniers mois ce dernier s’est livré à de nombreuses actions contre l’Egypte. Selon la chaîne Pars TV du 22 mars, Ahmed Aboul Gheit qui se trouvait en visite à Bahreïn a accusé le régime de Téhéran d’avoir lancé ces derniers mois par médias interposés de vastes campagnes de critiques contre les positions officielles de l’Egypte pour ôter tout crédit au Caire. Ces tentatives, s’est-il réjoui, ont lamentablement échoué. Le chef de la diplomatie a ajouté que le régime de Téhéran avait essayé dernièrement d’envenimer de nombreuses affaires égyptiennes, comme ce fut le cas par exemple de la mission diplomatique qui se trouvait à Téhéran pendant la guerre de Gaza. Elle été encerclée, incapable de sortir du bâtiment dans lequel elle est restée confinée comme dans une prison, a-t-il déploré.
 

Le Vice-président irakien : La présence en Irak des Moudjahidine du peuple d’Iran est légale (Al-Salam TV)

Le Dr. Tarek al-Hachemi, le vice-président irakien, a déclaré dans une interview en arabe sur Al-Salam TV le 7 avril que la présence de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) en Irak « s’inscrit dans le cadre des traités internationaux».  Selon le texte de l'interview publiée sur le site alhashemi.org, le vice-président irakien a ajouté : « Nous entendons parler de leur transfert [les résidents du Camp Achraf] vers des zones désertiques ou de la persécution de ceux qui restent dans le camp. Ces propos ne sont pas dans l'intérêt de l'Irak et de nuisent à sa réputation ». « Nous avons deux cas non résolus, a dit Dr. Tarek al-Hachemi, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran et la présence du PKK en Irak. La Turquie prétend qu'il [le PKK] est une menace pour la sécurité nationale. L’Irak réglera les deux problèmes, conformément à sa constitution. »  Evoquant l’OMPI, Al-Hachemi a dit : « Nous comprenons que la présence de groupes opposés au régime des pays voisins soit une question sensible. Cependant, la présence de l’OMPI en Irak s’inscrit dans le cadre des traités internationaux.»

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS