07222019Lun

Infos sur le mouvement étudiant en Iran

ImageHeurts entre étudiants et forces de sécurité sur le code vestimentaire

Le 11 avril, suite au refus des autorités de l’université de Chahreh-Rey de laisser entrer les étudiants pour infraction au code vestimentaire, plusieurs centaines d’étudiants se sont rassemblées devant l’enceinte de l’université pour protester contre cette nouvelle politique répressive. D’après les informations reçues, une cinquantaine d’étudiants se sont vus refuser l’entrée à l’université, provoquant ainsi la colère de leurs camarades qui ont vu dans cette mesure, une atteinte de plus aux libertés individuelles et sociales dans le pays. Les étudiants ont scandé des slogans contre les autorités et condamné la dictature. Des heurts entre les forces de sécurité et les étudiants qui revendiquaient le libre passage pour leurs camarades ont été rapportés.

2000 étudiants protestent à Tabriz      
 
Célébrant la mémoire de trois étudiantes décédées dans un accident de la navette de l’université à cause d’une surcharge de passagers et d’irresponsabilité de la part de l’administration, les étudiants de Tabriz, dans le nord-ouest de l’Iran, se sont rassemblés dimanche pour exprimer leur mécontentement. Boycottant les cours, ils étaient plus de 2000 à manifester dans la matinée, aux cris de « les étudiants préfèrent la mort à l’humiliation », « étudiant, c’est ta sœur qu’on assassine », « direction incompétente, démission, démission ». Ils ont organisé un sit-in qui s’est prolongé dans l’après-midi.

Protestations étudiantes à Babol        
 
Des centaines d’étudiants de l’université industrielle de Babol dans le nord de l’Iran ont protesté contre les pressions exercées par les services de sécurité sur le campus.
Ils ont organisé un sit-in et occupent depuis le 11 avril l’université. Les étudiants estiment « normal » de réagir alors que tout est fait par le pouvoir « pour les faire taire et les écraser ».

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS