Iran : exécution de la jeune artiste Delara Darabi

ImageIran Focus: Selon plusieurs source en Iran, Delara Darabi,  la jeune iranienne condamnée à mort pour un meurtre commis quand elle était mineure, a été exécutée ce matin à la ville de Racht. 


Cette annonce a choqué l'ensemble des personnes qui s'étaient mobilisées pour la sauver  puisqu'un espoir existait après le report de son exécution. Le parquet  de la province de Racht a procédé à cette exécution sans aucune annonce préalable. 


Delara Darabi, qui a 23 ans, avait été reconnue coupable d'avoir tué à l'âge de 17 ans la cousine de son père. La Cour suprême avait confirmé la sentence en février 2007.


L'avocat de Darabi, M. Khoramshahi avait  affirmé que sa cliente était innocente et fait état "d'erreurs" dans le traitement de son dossier par la justice.


Maryam Radjavi, la dirigeante de l’opposition, a estimé que l'exécution de la jeune femme est le "signe de la sauvagerie, de la barbarie et de la misogynie médiévale du régime au pouvoir en Iran". Elle a exhorté les organisations internationales des droits humains et de défense des droits des femmes "à appeler la communauté internationale à s’élever contre ce régime, qui est une tache honteuse pour le monde moderne et sans rapport avec le 21ème siècle."

Delara Darabi avait été rendu célèbre pour ces peintures en prison.  Elle était devenue  symbole d'une artiste victime de la cruauté des lois de la république islamique qui n'hésite pas a exécuté des personnes qui auraient commis des crimes alors qu'elles étaient mineurs.