Iran: le CNRI dénonce une parodie de justice pratiquée depuis 30ans

ImageEurope1: Pour les opposants de Mahmoud Ahmadinejad il s'agit d'une parodie de justice. Afchine Alavi est le porte-parole du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI).

Afchine Alavi : Il s'agit de mise en scène complètement ridicule. Ces procès veulent d'abord détourner l'attention du sort de milliers d'autres prisonniers, des personnes arrêtées dans les manifestations,  qui sont dans des conditions extrêmement difficile actuellement dans les prisons dans l'ensemble du pays. Mais ces méthodes ne trompent personnes, c'est à dire que la population n'est pas dupe et il sait très bien que ces méthode sont avant tout des manifestations de faiblesse du pouvoir.

On parle de détenus présentés au procès torturés et drogués?
Certainement ce sont des méthodes qui sont pratiquées depuis trente ans dans le pays. Cela montre d'un côté que ce régime n'a en aucun cas la capacité de changer ni de reculer et qu'il va tout droit dans le mûr. Le régime montre précisément sa faiblesse et son incapacité à se réformer.