08252019Dim

Iran/Irak: les Américains appelés par l'opposition à reprendre le contrôle d'Achraf

ImageAFP: La présidente du principal mouvement iranien d'opposition en exil, Maryam Radjavi, a demandé mardi à Paris que l'armée américaine reprenne en charge la protection du camp d'Ashraf en attendant son éventuel remplacement par une force internationale.

"Les forces américaines devraient momentanément reprendre la protection d'Ashraf, le temps qu'une force internationale sous l'égide de l'ONU la remplace", a déclaré lors d'une conférence de presse Mme Radjavi, présidente du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), dont les Moudjahidine du peuple sont la principale composante.

"J'appelle l'ONU, les Etats-Unis, l'Union européenne et la Ligue arabe à constituer une force internationale pour protéger Ashraf", a ajouté M. Radjavi, qualifiant de "crime contre l'humanité" une intervention de la police irakienne dans ce camp dont la protection n'est plus assurée par l'armée américaine depuis mai.

Les affontements entre la police irakienne et les habitants, fin juillet, ont fait 9 morts, 500 blessés et 36 "otages", selon Mme Radjavi. La police a fait état de 120 blessés dans ses rangs et de l'arrestation de 50 résidents.

Situé à 80 km de la frontière iranienne, le camp, construit dans les années 1980 et qui abrite 3.500 résidents, avait été alloué par Saddam Hussein aux Moudjahidine pour les amener à combattre avec lui le régime iranien.

Ces opposants ont été désarmés en 2003 par les forces américaines qui ont pris le contrôle du camp avec la chute du régime de Saddam Hussein.

"Il y a une responsabilité morale et juridique des Etats-unis. Nous exigeons le retour du camp sous contrôle américain", a demandé pour sa part le président du Comité des juristes pour la défense d'Ashraf, François Serres, qui organisait cette conférence.

Il a précisé que "des impacts de balles" ont été relevés sur les corps des neuf personnes tuées. "Les troupes américaines étaient dans le camp. Elles ont filmé les événements", a-t-il déclaré.

Les recours juridiques "ne sont pas faciles avec des pays comme l'Iran et l'Irak qui n'ont pas ratifié les statuts de la Cour pénale internationale", a-t-il fait remarquer, mais la Résistance s'est dite décidée à saisir les tribunaux.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS