Iran : les Pasdarans s’accaparent plus de 50 de parts dans les télécommunications

Iran Focus: Un consortium affilié aux pasdarans vient d’acheter une part majoritaire de la société de télécommunication du pays pour un coût estimé à 7,8 milliard de dollars.

Les médias iraniens ont rapporté qu’Etemad-e-Mobin a décroché 51 pourcent des parts de la société de télécommunication de l’Iran.

Le régime avait cherché à privatiser cette société et cette transaction est la plus grande jamais enregistré à la bourse de Téhéran.

Cette acquisition place le secteur vital de la télécommunication directement sous le contrôle des Gardiens de la Révolution et rend total le contrôle des pasdarans sur les réseaux téléphoniques et internet du pays. Le but principal de la mesure est d'intensifier la répression  et d'empêcher les gens d'avoir librement accès à Internet dans le but de freiner le soulèvement populaire. Par ailleurs, cela injecte dans le trésor du gouvernement en faillite d’Ahmadinejad, près de 8 milliards de dollars chèrement désirés.

Cette armé responsable de la répression est placé sous l’autorité d’Ali Khamenei, le Guide Suprême du régime et contrôle les divers secteurs de la vie politique et économique du régime. Elle s'est accaparé tous les leviers du pouvoir et constitue véritablement la colonne vertébrale du système.

Selon Mehdi Abrichamtchi, auteur de « Les gardiens de la Révolution » ( éd. Picollec), on estime à 179.000 le nombre de ses membres, dont 40.000 en lien avec les activités économiques. Les Pasdaran contrôlent 57% des produits d'importation et 30% des exportations. De nombreuses entreprises sont plus ou moins directement dirigées par des gardiens de la révolution, permettant notamment d'importer du matériel utile au nucléaire. Mahmoud Ahmadinejad est lui-même issu des Pasdarans qui contrôlent notamment le Majlis (parlement) et le gouvernement.