08252019Dim

Iran : une manifestation monstre en perspective pour le 4 novembre

Iran focus : Alors que Mahmoud Ahmadinejad a comparé dimanche la « capacité de nuisance  des ennemis de l'Iran » à celle d'un « moustique », le régime iranien est hanté par la perspective de la manifestation monstre que compte organiser la population contre la dictature pour mercredi 4 novembre.

« La police interviendra contre tous les rassemblements illégaux » à l'occasion du trentième anniversaire, le 4 novembre, de l'occupation de l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran, a annoncé le n°2 de la police, Ahmadreza Radan, cité par l'agence de presse Mehr.

Le régime redoute la vague de colère populaire qui s’annonce pour le 4 novembre, en particulier des étudiants et des lycéens. Il a donc préparé un dispositif répressif de grande ampleur pour ne pas laisser se répéter les événements du 18 septembre dernier à l’occasion de la “Journée de Jérusalem” lorsque les Iraniens avaient détourné la manifestation officielle en journée anti-Ahmadinejad.

Selon le mouvement d’opposition de l’Ompi, c’est la « milice lycéenne » qui sera chargé des manifestations officielles de lycéens. « La milice lycéenne du grand Téhéran (affiliée aux gardiens de la révolution) a demandé au ministère de l’Education 13.000 lycéens pour défiler le 4 novembre ».

« La milice étudiante a l’intention un jour auparavant d’organiser une conférence pour dissuader les étudiants opposés au régime de participer à la manifestation du 4 novembre et elle sera chargée d’empêcher les mots d’ordre protestataires, d’identifier les contestataires et de les livrer aux forces de sécurité », ajoute le communiqué de la principale force de l’opposition organisée.

Une manifestation de grande ampleur a déjà eu lieu le 18 septembre dernier, à l’occasion de la “Journée de Jérusalem” lorsque les Iraniens avaient détournée la manifestation officielle en journée anti-Ahmadinejad. Signe que le soulèvement contre le régime ne faiblit pas depuis son déclenchement au  lendemain de l'élection frauduleuse du 12 juin, tout occasion est bon pour la population pour montrer son opposition au régime clérical.

Le 4 novembre, date à laquelle plusieurs lycéens sont tombés sous les balles des soldats de l’ancien régime, a été le symbole de "l'unité entre les lycéens et les étudiants" dans la défense de la liberté. Après la chute de la dictature monarchique, cette journée a été désignée la " journée des lycéens". L'année suivante, le régime  de Khomeiny a prétexté cette date pour déclencher sa prise d'otages à l'ambassade des États-Unis en le déguisant comme une initiative des jeunes étudiants.

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS