06262019Mer

ImageOMCT: L’Organisation mondiale contre la Torture (OMCT) est gravement préoccupée par les dernières informations reçues comme quoi, le 28 juillet 2009, les forces de sécurité irakiennes sont entrées dans le Camp d’Achraf avec des bulldozers. Les membres de l’OMPI vivant dans le camp ont été désarmés et désignés comme des «personnes protégées» en vertu de l'article 27 de la Quatrième Convention de Genève.

ImageIran Focus - Le Grand ayatollah dissident Hossein Ali Montazeri a critiqué mercredi les dirigeants du pays pour la mort de manifestants en prison, dans une lettre adressée à trois dirigeants de l'opposition."Ceux qui sont en prison sont forcés de faire des aveux sous la torture et chaque jour un corps est remis à sa famille", a écrit M. Montazeri dans une lettre en réponse aux dirigeants de l'opposition.

ImageIran Focus: Récemment  les médias gouvernementaux, dont Press TV, télévision de langue anglaise, et le site Jahan-news, affilié aux Pasdaran, ont annonçé le 19 juillet qu'un « complot funeste visant à assassiner Mehdi Karoubi et Mir Hussein Moussavi a été déjoué" par les organes de sécurité et de renseignements.

ImageIran Focus : Samedi, les manifestants s’étaient donné rendez-vous cette fois sur la place Vanak à Téhéran pour manifester leur colère contre le régime du guide Suprême. Des heurts ont été rapportés par les témoins dans l'après midi, faisant état de plusieurs blessés et arrestations parmi les manifestants qui scandaient «n’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble », défiant des forces répressives particulièrement agressives.

ImageIran Focus : Au 40e jour de l'insurrection nationale, signe que le mouvement ne s’essouffle pas,  chaque soir des milliers d’iraniens continuent de monter sur les toits pour braver la théocratie. La nuit leur appartient. Vers 22 heures, dans divers quartiers de la capitale, les premiers cris d’«Allah Akbar !» (Dieu est grand) et de "Mort au dictateur !» se font entendre. Dans l'obscurité, on ne devine que des silhouettes...

ImageIran Focus : Selon les informations reçues, le vendredi 10 juillet les parents des personnes arrêtées dans le cadre des manifestations de jeudi ont manifesté devant les postes de police à Téhéran. Jeudi 9 juillet, qui était le 27e jour de l'insurrection et qui marquait le 10ème anniversaire du soulèvement du 9 Juillet 1999, de nombreux jeunes manifestants ont été arrêtés et emmenés sous la torture.

ImageThe Guardian: Par Par Esfandiar Poorgiv - Afchine, un commerçant du sud-ouest de l'Iran, affirme que l'un de ses amis a été battu et violé à plusieurs reprises, après avoir été arrêté dans un rassemblement de l'opposition, à la suite des élections contestées du mois dernier. Il a répété ce qu’il a entendu à Esfandiar Poorgiv*, un journaliste et universitaire.

ImageIran Focus: Selon des informations parvenues à Iran Focus, les commerçants du Bazar de Téhéran, Tabriz et Oroumieh dans le nourd-ouest du pays poursuivent leur mouvement de grève contre le régime pour la quatrième semaine du soulèvement en Iran. En dépit de pressions exercées par les Forces de sécurité de l’Etat et des agents en civils, les magasins de gros et de détails refusent d’ouvrir et de reprendre le travail.

ImageIran Focus : L’arrestation des jeunes et des étudiants se poursuit à un rythme infernal en Iran. A Téhéran, les détenus sont envoyés dans les centres de détention de la police et sont soumis à des tortures brutales. Plusieurs jeunes sont morts durant leur supplice. Une des tactiques du régime est de procéder à des enlèvements de jeunes et d’étudiants soupçonnés d’être actifs dans le soulèvement.

ImageCSDHI: Selon des informations reçues du cimetière de Behecht-e-Zahra à Téhéran, une série de martyrs du soulèvement ont pu y être identifiés. Le Vevak n’autorise les funérailles qu’à condition que la cérémonie se passe dans le silence et discrètement, qu’il n’y ait aucun slogan et que la raison de la mort ne soit pas inscrite sur la tombe.

ImageDes milliers de jeunes sont descendus dimanche soir dans la rue Chariati pour manifester. Les pasdarans ont chargé violement les manifestants pour les disperser.Par ailleurs, au 16e jour du soulèvement populaire en Iran, une foule de manifestants, spécialement des familles des martyrs, se sont rassemblés pour rendre hommage aux tués de ces derniers jours au parc Laleh.

ImageL’Express :par Noëlle Lenoir: Le Président des Etats-Unis, Barack Obama, en fait l'amère expérience. La politique de la main tendue, la soft diplomatie, cela marche très rarement. Les spécialistes de droit international le savent bien. Les relations internationales sont encore fondées sur les rapports de force. Et malgré la multiplication des organisations internationales en tous genres, cela n'est pas prêt de changer!

ImageIran Focus: Ali Khamenei, le guide suprême du régime iranien, a déclaré mercredi qu'il ne "céderaient pas" à la force face à la vague de manifestations qui déferle depuis 12 jours en Iran.  Des centaines de manifestants ont convergé vers la place Baharestan pour se rassembler devant le Majlis (parlement). De très nombreux manifestants portaient la photo de Neda, la jeune étudiante tuée le 20 juin.

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS