04242019Mer

Iran focus, 4 février 2009 - A la veille du 30e anniversaire de la révolution antimonarchiste, le régime iranien a procédé à 17 exécutions à travers le pays. Le 31 janvier, un prisonnier prénommé Hechmat a été pendu à Kazeroun (selon le quotidien officiel Iran), et deux autres à la prison d’Adel-Abad à Chiraz, dans le sud (selon le quotidien officiel Etemad).

RSF, 3 fevrier 2009 - Reporters sans frontières soutient la procédure civile introduite par Stephan Hachemi devant la Cour supérieure du Québec contre la République islamique d’Iran, afin d’obtenir des dommages et intérêts moraux, matériels et punitifs pour l’arrestation, la détention, la torture et la mort de sa mère, Zahra Kazemi.

AFP, 13 décembre 2008 - L'Iran a évité un forum sur la sécurité régionale organisé à Bahreïn où il a été critiqué par le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, qui a souhaité un changement de politique de Téhéran soupçonné de cacher un volet militaire derrière son programme nucléaire.

Iran Focus, 22 novembre 2008  - Lors d’un point de presse, le porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères de la France  s’est exprimé sur le dossier nucléaire iranien, dont voici un extrait :

La France remercie le directeur général de l'AIEA et son équipe pour ce rapport, qui témoigne de leurs efforts en vue de faire la lumière sur le programme nucléaire iranien. Nous sommes très inquiets de la violation persistante par l'Iran des résolutions du CSNU. Ce rapport souligne que l'Iran refuse toujours d'apporter des réponses aux questions posées par l'AIEA sur son programme nucléaire, et qui sont liées à la militarisation de son programme nucléaire. L'Iran refuse également de fournir à l'AIEA les accès demandés à certaines personnes et certains sites.

Iran Focus, 22 novembre 2008 - Le 3e Comité de l’Assemblée générale de l’ONU a adopté hier une résolution condamnant les graves violations des droits de l’homme en Iran. La résolution cette année est basée sur le rapport du Secrétaire général de l’ONU concernant les violations des droits de l’homme commises par le régime iranien.

Elle exprime de profondes inquiétudes sur la « poursuite des violations systématique des droits de l’homme et des libertés fondamentales de la population sous la République islamique d’Iran”, comme “la torture et les traitements ou châtiments cruels, inhumains ou dégradants comme le fouet et les amputations, les exécutions publiques, la lapidation comme méthode d’exécution.  


Iran Focus, 21 novembre 2008 - 3000 étudiants se sont réunis la semaine dernière dans l’enceinte de l’université du Sistan-Baloutchistan pour protester contre la brutalité de la police sur le campus, rapportent les sources d’Iran Focus. Un étudiant avait été sérieusement blessé par les gardes de la sécurité, ce qui a  enclenché un sit-in des étudiants qui entame sa deuxième semaine.  Les protestataires réclamaient des sanctions pour les agresseurs ainsi que la démission du président de l’université. De nombreux enseignants se sont aussi joints aux protestations.

Par ailleurs, un groupe d’étudiants a entamé une grève de la faim contre la suspension de cinq de leurs camarades de l’université Khajeh Nassir Toussi de Téhéran. Les étudiants suspendus avaient protesté il y a peu contre les exécutions massives de prisonniers politiques en 1988.

Iran Focus, 21 novembre 2008 – L’ex-premier ministre français, Dominique De Villepin, a participé à Téhéran à une conférence internationale des maires des grandes villes d’Asie. Il en a également profité pour rencontrer Mahmoud Ahmadinejad, président du régime iranien et faire la promotion de la politique du « dialogue » avec l’Iran. Une politique de plus en plus mise à mal par l’intransigeance iranienne qui vient d’être épinglée par l’AIEA sur les soupçons entourant le caractère militaire de son programme nucléaire, selon les observateurs.

Alors que le régime iranien, de plus en plus isolé sur la scène internationale, cherche à redorer son image, la visite de Dominique de Villepinte  à Téhéran est perçue d’un mauvais œil par les défenseurs des droits de l’Homme en Iran qui y voit un signe d’encouragement au régime.

Iran Focus, 17 novembre 2008 – Les forces de sécurité de l’Etat conduisent une vaste campagne de répression, dirigée principalement contre les jeunes et les femmes. Le gouvernement dit conduire cette opération pour combattre la « délinquance » et les « femmes mal-voilées ». 

Cette séquence filmée à Khoramabad, dans l’ouest de l’Iran, a été diffusée pour la première fois par Iran NTV, la télévision de l’opposition iranienne. Iran NTV dit avoir reçu la vidéo des sympathisants de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI).

Cliquez ici pour voir la vidéo

Iran Focus, 7 novembre 2008 – Ancien haut gradé du Renseignement iranien, Reza Malek vient de faire sortir un enregistrement vidéo révélant les crimes dont il a lui-même été témoin lorsqu'il était adjoint de la Division des recherches du ministère du renseignement, Vevak. Après les déboires de Saïd Emami, le numéro 2 du Vevak en 1997 et les révélations sur les meurtres en série qui ont entraîné des luttes intestines dans le sérail,  Reza Malek a également été arrêté et détenu à la prison d'Evine de Téhéran. Après sept ans de confinement solitaire, Reza Malek a pu fait parvenir, avec l’aide de ses anciens amis une vidéo de confessions choquantes au Secrétaire général des Nations Unies sur les crimes du Vevak. Voici des extraits :

Iran Focus, 4 novembre 2008 - Un jeune de 19 ans qui en avait 17 au moment des faits qui lui étaient reprochés, a exécuté à Ispahan (centre de l’Iran).

Avant lui, Behnam Zare’i et Saïd Reza Hejazi, tous les deux âgés de 15 ans au moment du délit présumé, avaient été envoyés à la potence.

Selon des groupes de défense des droits de l’homme, 110 jeunes détenus se trouvent actuellement dans le couloir de la mort en Iran. Tous avaient moins de 18 ans à l’époque des délits imputés.

Iran Focus, 3 novembre  2008 - Ancien haut gradé du renseignement iranien, Reza Malek vient de faire des révélations choquantes sur les crimes dont il a été témoin lorsqu'il était adjoint à la Division des recherches du ministère du Renseignement, le Vevak. Suite aux déboires de Saïd Emami, le numéro 2 du Vevak, impliqué dans les « meurtres en série » des années 1990 qui ont entraîné des luttes au sein du sérail, Reza Malek a également été arrêté après avoir rédigé un recueil sur les manipulations entourant l’élimination de Saïd Emami, principal protagoniste et témoin des « meurtres en série ».

Après sept ans d’emprisonnement et d’isolement, Reza Malek a adressé un message vidéo au Secrétaire général des Nations Unies. Il y confirme entre autre le chiffre avancé par l’opposition concernant le « massacre des prisons » en 1988, affirmant qu’«en quelques jours plus de 33.700 prisonniers politiques on été exécutés. » Il évoque également avoir été l’unique témoin de l’assassinat de la photojournaliste irano-canadienne Zara Kazemi, en 2003 à la prison d’Evine de Téhéran.Cette vidéo a été diffusée par « Les Militants des droits de l’homme » sur YouTube, dont voici des extraits :

Iran Focus, 2 novembre  2008 - Abdulreza Rajabi, membre de la principale force d’opposition iranienne, a succombé sous la torture le mardi 28 octobre dernier, selon un communiqué de l’OMPI.

Abdolreza Rajabi,  46 ans, aurait été arrêté en 2001 et grièvement blessé, rapporte l’organisation, qui précise que ce défenseur des droits de l’homme, un kurde originaire de la province de Kermanchah (ouest de l'Iran), « a connu les pires conditions dans la prison de Dizel Abad à Kermanchah. Souffrant de diverses maladies, il aurait été soumis à de sévères tortures physiques et psychologiques dans la section 350 de la prison d'Evine à Téhéran », poursuit le communiqué de l’organisation.

AFP, 27 octobre 2008 - Une étudiante irano-américaine est détenue depuis deux semaines en Iran à cause de sa participation à une pétition iranienne en faveur des droits des femmes, a déclaré lundi son avocat à l'AFP.

"Les parents d'Acha Momeni m'ont dit qu'elle avait été informée des accusations sur ses activités dans la campagne de signatures pour les femmes", a dit Mohammad Ali Dadkhah.

L'avocat a précisé n'avoir pas encore été autorisé à rencontrer sa cliente, qui a été interpellée le 15 octobre pour une violation supposée du code de la route dans Téhéran et est détenue depuis à la section 209 de la prison d'Evine.

 Iran Focus, 26 octobre 2008 - Éditions Jean Picollec : Depuis quelques années,  le régime iranien est mêlé aux crises à travers le monde: des attentats en Irak à la guerre en Afghanistan, de la dégradation politique au Liban au blocage du processus de paix entre Israël et la Palestine. Plus grave encore, la course effrénée des mollahs à la bombe atomique effraie la planète.

Pour atteindre leurs objectifs ils s’appuient sur une armée, les pasdaran. Une armée chargée par ailleurs de réprimer cruellement l’opposition et les protestations des Iraniens. Un des hommes les mieux renseignés sur le pouvoir des mollahs nous livre les secrets, ô combien gardés, de cette armée de la terreur.

Iran Focus, 25 octobre - La majorité des sénateurs italiens ont signé une déclaration en faveur d’un changement démocratique en Iran et annoncé leur soutien aux propositions de l’opposition iranienne dirigé par Maryam Radjavi. Le mois dernier la majorité de la Chambre des députés italiens avait déjà déclaré son soutien au Conseil national de la résistance iranienne (CNRI) en recevant sa dirigeante.

Lors de cette visite, le 22 octobre dernier, Lucio Malan, secrétaire de la présidence du Sénat, a remis au nom du président la médaille du Sénat au chef de l’opposition iranienne.

AFP, 24 octobre 2008 (AFP) - Le taux officiel de chômage en Iran est passé de 9,6% au printemps dernier à plus de 10% cet été, a déclaré le ministre du Travail Mohammad Jahromi, cité jeudi par la presse.

"Le taux de chômage est passé de 9,6% au printemps à 10,2% cet été", a dit le ministre selon le quotidien économique Sarmayeh.

Cette annonce intervient alors que le gouvernement du président Mahmoud Ahmadinejad a affirmé ces derniers mois que la politique d'aide financière aux petites unités productives, par des subventions et prêts à taux réduit, avait permis de faire baisser le taux chômage à moins de 10%.

AFP, 24 octobre 2008 - L'ombre hostile de Téhéran plane sur les négociations entre Irakiens et Américains sur le maintien de forces armées américaines en Irak jusqu'à fin 2011, estiment des hommes politiques irakiens et des analystes.

"L'Iran agit en fonction de ses intérêts nationaux et il estime que la présence américaine est une menace. Il souhaite donc le départ des troupes et, en tout cas, il ne souhaite pas laisser en paix les Américains", déclare à l'AFP le ministre irakien des Sciences et le Technologie, Raed Jahid Fahmi.

Iran focus, 24 octobre - D'après les informations parvenues de la prison de Dastgerd à Ispahan, le 19 octobre dernier des geôliers ont opéré une descente violente dans les cellules du bloc 3 sous prétexte d'y trouver un appareil photo dissimulé.

Hamid Moghareh Abed, un des gardiens de prison s'en est particulièrement pris à un prisonniers au nom de Reza Shoja’i qui lui aurait résisté.

Avec l’arrivé des renforts, les prisonniers ont été transférés dans l'enceinte principale de la prison et violemment tabassés à coups de bâtons. Plusieurs prisonniers ayant résisté ont été placés en confinement solitaire.

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS