04262019Ven

Iran Focus : Ahmad Khatami, membre de « l'Assemblée des experts » et porte-parole du Guide suprême à la prière du vendredi, a déclaré aux opposants que « si vous voulez rester dans ce pays », il faut éviter « les prises de position à double sens » et « obéir dans la pratique aux conseils du Guide suprême ».

Iran Focus : « Je suis aussi un mohareb », c'est le nom d'une campagne lancée par de jeunes bloggeurs iraniens contre les condamnations à mort prononcées par le régime à l'encontre des manifestants. Une déclaration de soutien pour cette initiative qui veut « narguer le langage et le raisonnement funeste des gouvernants ».

Des manifestations étudiantes ont été rapporté à travers le pays, notamment à Téhéran à l'Université Charif des sciences de l’Industrie, l'Université nationale, la faculté Amir Kabir, l’université polytechnique, l'École de développement Khajeh Nasir Toussi ; à Machad dans les universités Ferdowsi, Azad, Sajjad et Khayam ainsi qu’à Karaj dans l’'Université du même nom.

L’Est Républicain : Le sénateur Jean-Pierre Michel demande au gouvernement de rompre avec le régime des mollahs. « Qui est le représentant de la France à Téhéran : notre ambassadeur ou le délégué de Total ? » Cette question, Jean-Pierre Michel, sénateur PS de Haute-Saône, l'a posée à Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères.

Iran Focus: Pendant les dix premières années du régime iranien, l'ayatollah Montazeri a été nommé successeur de Khomeiny, fondateur et dirigeant du régime. Au lendemain de l’élection frauduleuse, dans un geste sans précédent,  il a appelé à la destitution d’Ali Khamenei, le guide suprême du régime.

ImageIran Focus : Malgré les arrestations et les mesures répressives, les manifestations étudiantes se sont poursuivit dans tout l'Iran à l’approche des manifestations de la Journée des Etudiants le 7 décembre. Un communiqué de la coalition de la Résistance iranienne, CNRI, rapporte l’ampleur du mouvement de contestation durant la semaine écoulée.

Iran Focus: Choisi comme l'une des « photos du décénie », cette photo prise par l’agence Reuters montre l'exécution de Majid Kavousifar et de son neuveu Hossein Kavousifar.Les images de ces deux pendaisons publiques avaient particulièrement choqué le monde. Les Iraniens ont vu dans le sourire et les gestes du condamné les signes d'un grand courage.

Recherche

Iran, Dezful, inondation, aucun signe des autorités du régime iranien

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran : agh, ghola inondation

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS