09172019Mar

Les députés kurdes irakiens appuient l'éviction de Maliki du poste de Premier ministre


Kawa Muhammad, un député du Mouvement pour le changement (Gorran) a déclaré, "Maliki n'est pas un homme d'Etat, ni un homme sage ou progressiste, il ne fonctionne que par réaction." Se référant à Maliki qui refuse d'accepter la décision du président irakien, Muhammad a ajouté: "le discours de M. Maliki était le même que ces dictateurs qui s'accrochent au pouvoir."


Renas Jano, un député du Parti démocratique du Kurdistan (PDK), a également critiqué Maliki: "Si Maliki apporte les disputes de son partis sur la scène nationale, il ne fera que trahir tous les partis politiques, y compris ses propres amis. "


Adil Nouri, un député kurde de l'Union islamique (Yekgirtu) a de son coté déclaré que l'attachement de Maliki au pouvoir pourrait avoir les mêmes conséquences que cela a eu pour Kadhafi, l'ancien dirigeant libyen qui a été tué après avoir refusé de quitter le pouvoir. «J'espère que ses conseillers (Maliki) lui donneront des conseils judicieux afin d'avoir un transfert en douceur du pouvoir", a déclaré Nouri Rudaw.


Arez Abdullah, un député de l'Union patriotique du Kurdistan (UPK), a pour sa part estimé qu' "avec ce genre de comportement Maliki ne fait qu'approfondir la crise irakienne."

 

Recherche

Grand rassemblement de l'opposition iranienne à Achraf 3 - Juillet 2019

Inondation dans différentes villes d'Iran

Iran - Kish, débranchement électrique dû aux inondations, Aucun signe de la présence des autorités

Iran : agh, ghola inondation

La grève des routiers dans 136 villes d’Iran

 

 

  

DOSSIER 

Le massacre des prisonniers politiques en 1988

Qui sont les Moudjahidine du peuple, ces opposants déterminés au régime en Iran ? (REPERES)

DES MILLIERS D’IRANIENS MANIFESTENT CONTRE ROHANI À PARIS