John Kerry réclame la libération de trois américains détenus en Iran

 

Iran Focus: John Kerry a réclamé samedi la libération de trois ressortissants américains détenus par le régime iranien.Le chef de la diplomatie américaine a "demandé" à Téhéran la remise en liberté d'un ex-soldat américain, Amir Hekmati, d'un pasteur, Saïd Abedini, et d'un journaliste, Jason Rezaian.

Amir Hekmati est un ancien Marine américain, né aux Etats-Unis de parents iraniens, détenu depuis exactement trois ans pour "espionnage", des accusations que John Kerry a qualifiées de "fausses".Arrêté en août 2011, Amir Hekmati a été reconnu coupable d'espionnage au profit de la CIA, l'agence américaine du renseignement, en dépit des démentis de Washington. Il avait été condamné à mort en janvier 2012 mais sa peine avait été annulée deux mois plus tard par la Cour suprême iranienne qui l'avait commuée en une peine de dix ans de prison.

Huit de prison pour "création d'une église privée dans sa maison"

Saïd Abedini est un pasteur protestant irano-américain, détenu depuis près de deux ans en Iran et condamné en appel il y a tout juste un an à huit années de prison pour "création d'une église privée dans sa maison" et "atteinte à la sécurité nationale". Marié à une Américaine et naturalisé américain, Saïd Abedini a toujours nié les accusations portées contre lui. Il avait été arrêté en septembre 2012 lors d'une visite en Iran.

Jason Rezaian est le correspondant à Téhéran du journal américain Washington Post depuis 2012 et a été arrêté fin juillet avec sa femme, également journaliste. Le reporter a la double nationalité iranienne et américaine. D'après John Kerry, il est détenu dans un lieu "inconnu".